Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Patxi
Les 3 Baudets  (Paris)  mardi 29 mars 2011

Quitter la France. Filer rejoindre ses ancêtres à Buenos Aires. S’imbiber de sons, de mots, de couleurs et d’images. Revenir parmi les siens et faire partager cet exil. En musique, en films. Patxi Garat était en concert le 29 mars aux 3 Baudets pour présenter Buenos Aires 1.11.

Le décor est sobre : beaucoup de noir, un peu de rouge. Trois écrans alignés, suspendus. Le nom du projet y défile, comme "éraflé". Mathieu et Kalou, ses musiciens, entrent sur scène. On entend en bande sonore des voix espagnoles puis Patxi nous invite au voyage : "A quoi ça ressemble là-bas ? De quelle couleur est la ville ?" Un avion décolle, le chanteur apparaît. Il entame "Chercher la vitesse" et des images de Buenos Aires glissent sur l’ombre du jeune basque. Le son surprend particulièrement par sa qualité. Du coup, on écoute encore plus les textes, on apprécie mieux la voix et on se laisse complètement aspirer par cet exil.

Rapidement, les chansons s’enchaînent : "Chaque ville", "Quitter la France" (à l’origine du projet), "Désert". Images très travaillées, effets visuels ; les rues de Buenos Aires, une forêt enneigée et le visage de Patxi scrutant le paysage…

Puis le ciel des couchers de soleil est projeté sur les écrans et le chanteur annonce une nouvelle chanson ("Buenos Aires") aux tonalités très Bessoniennes : "Rouge, Rose à Buenos Aires / Quelle heure est-il à Paris ? / Quel temps fait-il sur la France ? / Quelle importance / Rouge, rose à Buenos Aire / Le feu de l’atmosphère / Et si rien ne bouge…".

Surviennent ensuite les images colorées des mouvements de foule pour accompagner "Le début du siècle" et une interprétation très émouvante de "A l’évidence". Le désert a été choisi pour illustrer la nécessité douloureuse de prendre du recul, parfois, de mettre de la distance. Les chansons et les vidéos continuent de défiler à l’instar des paysages : "Comme"  aux couleurs éclatantes, "La vie normale" plutôt en noir et blanc, "60 jours, 60 nuits" bleutée. Arrêt bref le temps du désormais incontournable réglage de guitare ! Patxi comble toujours avec autant d’humour ce moment délicat puis on reprend le voyage, encore plus enthousiastes, sur "Non, non, non", avant d’entendre une seconde nouvelle chanson "Mémoire sale".

Et c’est déjà le retour "A Paris" où la musique plus atténuée que sur l’album laisse la part belle à la voix de Patxi. Sébastien Lafargue entre sur scène pour l’accompagner et restera évidemment pour "Parachute". Le compte à rebours est lancé sur les écrans : le temps nous est compté ! Le spectacle se termine par "Les paradis perdus" et surtout par "Hegalekin" : c’est la fin de l’exil. Patxi nous ramène parmi nos hommes.

Ce beau voyage a duré à peine 1h15. Les fans ont été conquis une nouvelle fois et même mon voisin - venu contraint voire forcé - m’a confié que Patxi gagnait vraiment à être vu en concert, que sa voix et ses musiques y prenaient une autre dimension. Et c’est vrai : impossible de ne pas avoir été touché par son interprétation et les images rapportées. Mais justement : emportés si loin, on aurait sans doute aimé en voir plus, en entendre davantage.  75 minutes pour un aller-retour en Argentine, c’est un peu court. On a frôlé la capitale, on aurait voulu l’empoigner. Le nouvel EP, en préparation lors de ce séjour, nous en livrera peut-être davantage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Amour Carabine de Patxi
Patxi en concert à La Boule Noire (mercredi 27 septembre 2010)
L'interview de Patxi (1er juillet 2010)
L'interview de Patxi (lundi 9 janvier 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Patxi


Nathalie Clément         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Patxi (1er juillet 2010)


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=