Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gaëtan Roussel
L'Aéronef  (Lille)  mercredi 30 mars 2011

Gaëtan,

Cela fait moins d'un an que je t'avais écrit suite à ton concert à l'Aéronef, je me sens obligée de maintenir la tradition après ton passage lillois cette année. Moins d'un an d'écart entre les deux spectacles : c'est peu, très peu, trop peu assurément. D'une fan un peu amourachée qui t'a déballé sa chronique comme une déclaration, je suis devenue une critique un peu plus mitigée de ce que tu deviens sans le reste des Louise.

Une bonne chose pour toi, le succès semble bien te réussir - une conséquence de tes deux victoires de la musique ? Je suis arrivée un peu tard dans la grande salle de l'Aéro, et j'ai été fort étonnée de la constater pleine à ras bord, comme elle ne l'est habituellement que pour des artistes bien plus reconnus internationalement. Tu demandais qui de nous n'était pas présent l'année dernière, et une majorité du public a levé la main, preuve que tu as réussi à te tailler une belle route. Quant à moi, j'ai du laisser mon bras baissé, et peut-être est-ce là pourquoi j'ai été tant déçue de ton spectacle, n'ayant cesse de le comparer à celui de mai 2010.

Alors certes, il y avait toujours toi, tes mimiques, tes sauts de cabri, tes "Salut tout le monde ça va comme vous voulez ?" qui seront toujours des réminiscences de ce que j'aime tant chez toi. Le public te suivait bien en tout cas, ravi de te retrouver, acclamant ton énergie, ta communion avec tes instrumentalistes. Ceux qui ne t'ont pas vu l'an passé ne se sont pas ennuyés à voir exactement les mêmes morceaux, un peu plus débités, mécaniques, trop répétés… Mais surtout selon moi insupportables de longueur. Il faut dire qu'il y a du travail pour tenir une heure trente sur scène avec quarante minutes d'un album unique, mais tu aurais pu faire preuve d'originalité, ajouter un peu plus de reprises et d'inédits, tu ne crois pas ? Il était épuisant de voir ces morceaux s'étirer à n'en plus finir, incluant de longs solos de batteries (deux sur scène, il faut bien les rentabiliser), les faisant durer et durer encore à la limite de l'insupportable.

Je l'avoue, je suis un peu remontée contre toi, sûrement injustement : le restant de ton public était chaud, très chaud, chantant, dansant, sautant, ravi de te retrouver sur scène, comme je l'étais l'an dernier. Les rappels se sont succédés malgré un temps écoulé, que ce soit par un deuxième passage de "Help myself" ou un dernier "Inside Outside" pour faire tes adieux. Je n'arrivais pas à participer à l'euphorie générale et bougonnais dans mon coin, prenant peu à peu conscience que, même si tu réussissais dans ta voie, tu t'éloignais de ce que j'aimais en toi.

Alors voilà, Gaëtan. Tu as réussi à conquérir ton public et je t'en félicite, mais ne m'en veux pas si je ne suis plus si enthousiaste face à toi. Plutôt que de m'imposer un "Dis-moi encore que tu m'aimes", j'aurais préféré être encore autrefois, où tu me chantais la question "Est-ce que tu m'aimes encore ?". Moi en tout cas, je me la pose.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Gaëtan Roussel en concert à L'Aéronef (vendredi 7 mai 2010)
Gaëtan Roussel en concert au Fil (jeudi 25 novembre 2010)
Gaëtan Roussel en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - dimanche
Gaëtan Roussel en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Gaëtan Roussel en concert au Festival Art Rock 2014 - 6, 7 et 8 juin
Gaëtan Roussel en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - Samedi
Gaëtan Roussel en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Gaëtan Roussel


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
en reprise :
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=