Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pneu - Ed Wood Jr - Jason Van Gulick
La Malterie  (Lille)  mardi 3 mai 2011

En allant ce soir à la Malterie en vélo, une chose était d'ores et déja certaine : si on me pique mes roues, je saurais où trouver Pneu. C'est en songeant à cette mauvaise blague du mardi soir et en préméditant de commencer mon article de la sorte que je chevauchais mon vélo.

21h pétantes, le concert débute par le projet de Jason Van Gulick, batteur officiant dans le metal. La configuration est simple : une batterie entourée de micros reliés à une table de mixage, ou alors à certaines pédales d'effets. La batterie est composée de tout ses toms, d'un charley et d'une paire de cymbales dont une orientale. Pour le premier morceau, d'autre percussions sont déposées sur les peaux, se servant de ses dernières comme résonance à raison d'un sample. Dans l'esprit, la performance, car il s'agit plus ici de performance que de concert, m'a rappelé 1984, fabuleux disque de Hugh Hopper (ancien bassiste de Soft Machine, paix à son âme d'ailleurs), mais en version Duracell (alias André Diamant, batteur 8 beat, bit pardon), tout en étant, je trouve, dans une lignée Krautrock lorgnant du côté de Neu ! et bien évidemment Can.

Ce genre de performance se ressent avant de se décrire, c'est pourquoi je vous encourage à vous renseigner sur l'actualité de ce formidable batteur autant teinté de free que de metal. Car il y a derrière tout ça une véritable réflexion sur l'instrument, sur le son qui est indescriptible par l'écrit. Jason Van Gulick jouant par moment avec des cymbales en guise de baguettes, en les frottant contre les peaux, ou alors avec un capteur (ou saphir de platine, je m'interroge encore), pour obtenir une résonance et une vibration menant au larsen dans le but d'en tirer des variations soniques.

Le set fut d'une durée de 20 minutes, ce qui est finalement bien pour ce genre de musique et évite de tourner en rond ou de tomber dans l'autocomplaisance.

Place maintenant à Ed Wood Jr, duo Lillois Math Rock, composé d'un guitariste et d'un batteur et possédant une bonne energie scénique. J'avoue m'y connaitre assez peu dans ce registre de musique qui me semble être au final du rock progressif paradoxalement mixé avec du hardcore. Ce qui me semble donc étrange à une époque où les gens crachent sur le progressif sans finalement souvent en connaître ne serait ce qu'un petit échantillon.

Pourtant, dans le concert de ce soir, j'ai retrouvé énormément d'idée provenant du King Crimson de Robert Fripp, période Red plus trilogie Discipline / Beat / Three of a Perfect Pair. A l'époque où Fripp était démonstratif et tombé dans le shred, où il inventait le Frippertronics, ce bidule de sample marchant à bande.

Car il fut aussi énormément question de sample (dont certains de film en ce qui concerne Ed Wood Jr) ce soir, tous les groupes en usant afin d'ajouter des lignes directives dites classiques sur des riffs bien plus démonstratifs (pour en revenir au shred). Les compositions sont pour la plupart instrumentales à part sur les derniers morceaux, mais les décibels vont bon train et il est difficile de comprendre les cris du chanteur. Ce qui d'ailleurs n'est franchement pas essentiel dans ce genre de musique, et relève en général, une nouvelle fois, de la performance (notamment chez nos amis japonais, voir Hanatarash pour plus d'explications, les images parlent d'elles-même) et donna lieu à un sous genre appelé screamo, dont la France aborde fièrement le style.

C'est au détour d'une bière que Pneu s'installe, pas sur scène mais au milieu de la salle et donc entouré par la foule. Concept intelligent et véritablement jouissif pour le registre musical proposé, autant pour le public que pour les musiciens.

Le concept de simple concert se transformant en véritable orgie de cheveux transpirés. Une théorie me vient alors à l'esprit, si un chauve vient à un concert de Punk, Hardcore, Math Rock, Progressif, Noise... qu'importe le nom, il en sortira les cheveux longs et ressemblant à un véritable yéti, car il est indéniable qu'avoir des cheveux à ce genre de soirée rend les choses bien plus agréables !

Cette date est la première de la tournée de Pneu, durant laquelle ils défendent leur dernier brûlot imaginatif, Highway To Health (sorti chez Head Records). L'énergie déployée est incroyable, jouant face à face, guitare branchée sur un mur d'amplis et batterie martelée à la double pédale. Véritablement jouissif, ce live fut une partie de plaisir intégrale pour quiconque se trouvé au centre du Pneu. Car le public fut un élément essentiel au set, donnant foi aux musiciens ou en remettant une grosse caisse bien capricieuse en face des pieds du batteur. Les bouchons étaient néanmoins indispensables, car si un disque de Céline Dion n'a que pour unique prétention de nous casser les oreilles avant de faire exploser les fenêtres, les 130 décibels de ce soir ont failli faire pêter le goulot de ma bière tant la vibration était lourde. Ici réside l'unité même de ce que l'on a un temps appelé le rock'n'roll, les enfants. Et le mec qui a gueulé "vive la Motown" juste avant le rappel, ne l'a visiblement pas bien assimilé.

Après un concert de folie, tout le monde se rue au bar ou sur le merchandising, pendant que le batteur, maintenant torse nu, essore son t-shirt débordant de sueur sur son tapis de batterie. Sur cette image presque pornographique, l'on pourra conclure que quand même, ça démonte Pneu.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Jason Van Gulick en concert à Matana Roberts - Thee Silver Mount Zion Memorial Orchestra - Colin Stetson - Jason Van Gulic (lundi 19 & dimanche 25 novembre 2012)

En savoir plus :
Le Myspace de Pneu
Le site officiel de Ed Wood JR


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=