Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Où va la nuit
Martin Provost  mai 2011

Réalisé par Martin Provost. France, Belgique. 2010. Drame. Avec Yolande Moreau, Edith Scob et Pierre Mourre.

Rose Mayer est mariée depuis 32 ans (deux perpétuités) avec un rustre qui, non seulement est violent, mais trouve le moyen d'écraser une jeune fille une nuit. Un accident qui va faire basculer la vie de Rose Mayer puisqu'elle décide de se "séparer" de son mari. En l'écrasant à son tour, une même nuit, même lieu, même voiture. Rose Mayer insoupconnable et insoupconnée dans un premier temps, part rejoindre son fils à Bruxelles, fils unique, homo, très tôt banni par le père dans une violence qu'on imagine.

Nuit. La première partie du film est sombre, silencieuse et sourde, ponctuée par des sons de moteurs contrariés, de chocs (accidents et coups), d'informations à la radio qui dépeignent les drames du monde sans suciter aucun interêt chez le couple, qui en vit un, en huis-clos depuis belle lurrette. Le regard de Rose Mayer est un abîme, femme battue sans un mot en pleine nuit, elle besogne en silence nettoyant le sol, le sang, la voiture et son corps dans des scènes de bain, picturales et apaisantes.

Jour. L'arrivée à Bruxelles, l'espace urbain, les matériaux de la ville reflètent la lumière qui pénètre le regard de cette femme si fermée. Elle s'illumine, est touchée par la grâce (magnifique scène au musée). Elle s'émerveille de la vie de son fils, sa seule raison de vivre. On la sent exister, mais on sent tout autant que cette libération est concomitante de l'enquête qui avance et la culpabilité qui pointe. Le flic qui la suit, les doutes insistants de "l'ami" journaliste du fils - la pression monte. Pensant naïvement que la mort du père signerait un nouveau départ pour eux deux, la désillusion est lourde, le fils la rejète violemment.

La vérité révélée plonge Rose Mayer dans une fuite désespérée. On passe alors quasiment dans un film de gangster (en robe de chambre fleurie). Elle trouve refuge chez une étrange tenancière de pension, complice inespérée, qui organise l'échappée. Dernière partie un peu longuette où finalement l'intrigue se dilue, mais l'intensité des émotions suffit à nous captiver jusqu'à la dernière image.

 

CLRS         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=