Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Seasick Steve
You Can't Teach An Old Dog New Tricks  (PIAS)  mai 2011

Une anecdote raconte que Steve Noonan (compagnon de route et de scène de Tim Buckey et Jackson Browne) dut un jour, ne pouvant plus se retenir davantage, uriner sur un arbre et justifia son acte par un simple "If dogs can do it, folk singers too".

Ainsi Seasick Steve nous pisse un nouvel album à la gueule avec une photo de chien sur la pochette. Et tout cela est finalement parfaitement logique. Pour compléter ce cercle infernal, je viens de regarder une vidéo d'un chien conduisant une voiture. Et il émane de tout cela (l'anecdote sur le pipi, le titre et la pochette de l'album, la vidéo du chien) un certain sentiment de sécurité. Tout est brillamment évident, tout est connecté de manière invisible et parfaite. C'est en tout cas une des façons de voir l'existence. Dans un monde ainsi organisé, les choses ne sont donc pas appelées à énormément de changement (ou du moins, pas de manière radicale). On peut trouver cela ennuyeux ou réconfortant : certaines personnes détestent réellement les surprises et semblent trouver une sorte de confort zen au sein d'un univers imperméable à toutes perturbations. L'ennui devient alors une part fondamentale de votre vie, tellement intégré et omniprésent qu'il ne ressemble même plus vraiment à de l'ennui mais devient la base même de votre existence. C'est en tout cas comme ça que j'imaginais la vie de ma professeur de latin de cinquième.

Ma prof de latin de cinquième aurait adoré le nouvel album de Seasick Steve (à supposer qu'elle aime le blues mais pour les besoins de la narration, nous tenterons de souscrire aveuglement à cette hypothèse, bien que cette dame fut de tout évidence une fan de Dead Can Dance comme en attestait son look post-gothique sur le retour, trahissant le mal-être typique de tous les fans de ce groupe de merde qu'est Dead Can Dance).

Ma prof de latin aurait adoré ce disque parce qu'il ne change rien. Il ne diffère pas vraiment du premier album et n'est en soit extrêmement original. C'est le genre de disque qu'il est impossible de détester parce qu'il ne dérange en rien. Il y a même une très bonne chanson dessus ("Underneath The Blue Cloudless Sky") et plein d'autres assez anecdotiques mais agréables. Comme c'est un disque de blues, il y a une chanson extrêmement chiante ("Whiskey Ballad") et d'autres qui donnent envie de se bourrer la gueule et de se battre. Bien qu'il respecte les codes du genre (soit parler de tracteur, et répéter qu'il faut toujours écouter sa maman), Seasick Steve intègre au disque son sens du groove rouillé et empêche l'ensemble de se transformer en hommage inutile et rébarbatif.

Au final, ce disque reste un disque de blues, ce qui veut donc dire que je vais sans doute l'écouter deux fois entièrement, le réécouter d'ici six mois pendant un trajet en voiture particulièrement pénible, oublier jusqu'à son existence et le retrouver cinq ans plus tard dans le lecteur cd de mes grands-parents. Et c'est rassurant de voir que la planète a beau se réchauffer de manière inquiétante, certaines choses ne changeront jamais.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Keepin’ The Horse Between Me And The Ground de Seasick Steve
Seasick Steve en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Seasick Steve en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Seasick Steve en concert au Grand Mix (21 novembre 2009)
Seasick Steve en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Seasick Steve en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Seasick Steve en concert à L’Alhambra (vendredi 18 octobre 2013)
Seasick Steve en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Seasick Steve en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Seasick Steve en concert au Festival Lollapalooza Paris #1 (édition 2017) - Dimanche
Seasick Steve en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche

En savoir plus :
Le site officiel de Seasick Steve
Le Bandcamp de Seasick Steve
Le Soundcloud de Seasick Steve
Le Facebook de Seasick Steve


Bealdo         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=