Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mark Lanegan Band
Bubblegum  (Beggars Banquet)  Août 2004

Le mouvement grunge ayant cédé la place au revival rock, les Screaming trees ayant jeté l'éponge, il ne reste à Mark Lanegan que les Queen of the Stone age pour se consoler.

Mais comme cela ne lui suffit pas il reprend du service en solo avec ce nouvel album Bubblegum et revient donc après un longue pause de 3 ans après son remarquable Field Songs. Album country blues à la pochette un peu rétro (rappelant d'ailleurs discrètement celles des 16 Horsepower période Sackcloth 'n' Ashes).

Mark Lanegan, figure emblématique du mouvement grunge, pourtant moins célèbre que Kurt Cobain (avec qui il avait souhaité enregistré, déjà, à l'époque un album plus blues et acoustique dans la lignée des fameux MTV Unplugged de Nirvana).

Moins connu certes mais tout autant charismatique, cet ex Screaming Trees a donc plus d'une corde à son arc et une fois de plus il vient nous cueillir là ou ne l'attendait pas avec cet album de songwriter accompli, oscillant entre blues, country et rock s'entourant de membres des Queen of the stone age mais également d'une mystérieuse Polly Harvey qu'il sera aisé de démasquer.

A peine le temps d'être accueilli sur "When your number isn't up", c'est la voix rauque et chaleureuse de Mark Lanegan qui nous cueille sur une ballade sans artifice à peine accompagnée d'un orgue et d'une basse.

Belle entrée en matière qui se poursuit sur le plus rock 'n roll "Hit the city" avec Polly Harvey dont la voix distordue se marie parfaitement avec celle de Lanegan. Sur "Come to me", seconde participation de PJ Harvey sur ce disque, le duo est plus équitable, la voix de PJ lutte à égalité avec celle de Lanegan, sans distorsion cette fois ci pour une ballade dont semble t il Lanegan a le secret tant elles sont efficaces.

D'ailleurs à propos de PJ Harvey, le morceau "Wedding Dress" ne dénoterait pas sur un album de la belle anglaise avec son rythme de basse métronomique et entêtant au service d'une mélodie sombre ... On peut légitimement penser aussi à Nick Cave tout comme sur le blues déjanté de "Methamphetamine blues".

Changement de décor à nouveau pour l'apaisé "One hundred days" qui révèle si besoin était encore les talents de songwriter de Mark Lanegan en duo avec son compère de longue date Chris Goss.

Et puisque cet album est aussi un album sinon de duo, qui fait la part belle aux invités, qui aurait parié 2 kopek sur le duo avec Izzy Stradlin ayant quand même à son passif son appartenance aux Gun's and Roses. Et pourtant il faut bien se rendre à l'évidence, "Strange religion" est une ballade irréprochable bougrement émouvante même si l'on peut y voir (pour les esprits grognons) des ficelles un peu usées par le temps.

"Sideways in reverse" fait parler le rocker qui est en chacun de nous et particulièrement chez Mark Lanegan avec un morceau quasi académique mais qui ferait pâlir d'envie les Kills et autres d'jeuns rocker du moment tout comme le "Driving death valley blues", blues rock crado à la Jon Spencer. ..

Rien à envier non plus aux bluesmen plus "classiques" sur "Like little Willie John" ou encore "Morning Glory Wine", 2 belles pièces de country blues, à faire mourir d'une cirrhose Calvin Russell.

Un disque un peu fourre tout mais sur lequel il n'y a rien a jeter. Ce Bubblegum là a du goût et garanti sans colorant ! Et chaque explosion de bulle vous garantira le même plaisir que la précédente ! Une réussite dont la sortie estivale ne sera pas, espérons-le, un trop grand handicap.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Mark Lanegan Band en concert au Nouveau Casino (2 septembre 2004)

En savoir plus :

Le site officiel de Mark Lanegan


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=