Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
Renan Luce, Benoît Dorémus, Alexis HK  (Le Quarto à Unieux)  dimanche 6 novembre 2011

Pourquoi faut-il toujours commencer par le début ? Serions-nous condamner à présenter le 21ème festival des Oreilles en Pointe par sa soirée d'ouverture, sa programmation, son histoire et sa géographie ? Ne tenterions-nous pas de conserver un peu de mystère pour la semaine prochaine, en plongeant aujourd'hui tête baissée sur une soirée focus du festival ? Allez, une fois n'est pas coutume, sortons des sentiers battus ! Rendons hommage au festival en portant au pinacle un beau coup d'éclat. Oui, démarrons par un éclat…

Un éclat de rire ! On ne pouvait espérer meilleur début à une fin de dimanche après-midi de Novembre ! Comme la sœur Anne ils n'avaient rien vu venir, ils sont du clan des Miros… Il aura suffi de deux clowns posés là, pour que se déchire sous ce rire communicatif, le voile de buée, cette sorte de nuée, et se révèle à nous l'incroyable : trois copains qui se marrent comme des gamins. Un canapé, quelques tables, quelques centaines d'invités dans les fauteuils, on est bien ici chez toi Benoit ! Renan pouffe, Alexis sourit. Le décor est posé, le public est conquis. Marrons-nous les poteaux !

Et puis… que fait-on d'autre une fois réunis entre frangins ? On discute, on se raconte, on échange les guitares, les chansons et on laisse le temps se faire oublier. On se recrée un entre soi, un nouvel ordre de valeurs. Parmi les trois, l'un est très célèbre, l'autre un peu moins, le dernier pas plus. Et alors ? Entre amis on est connu de ceux qu'on aime et c'est tout ce qui compte, le reste n'est que futilité. Alors nous partagerons tout, le gâteau de papy, les histoires de nos femmes – autostoppeuse pour Nantes, conductrice du samedi soir, voisines et gothique adepte de la scarification faciale – et surtout la scène… Benoit-Alexis-Renan, Renan-Alexis, Alexis tout seul, Alexis-Benoit, Renan tout seul, Benoit-Renan, Benoit tout seul, Renan-Alexis-Benoit… Une valse à trois temps incroyable.

Alexis-Renan-Benoit. Alexis a cette verve unique qui rend envoûtant les mots qu'il assemble avec une jouissance irrésistible. Renan affiche cette simplicité tendre qui, alliée à une finesse juste et pleine d'humour, distille une humanité rassurante. Benoit a cette euphorie qu'il partage, et des mélodies et des textes, plein son appartement. Ce jeune homme qui écrit faux et qui chante de la main gauche, vient du cirque nous chante Renan. C'est en effet un sacré phénomène de foire. Combien d'auteurs ont écrit comme lui une chanson pour Renaud, qui en retour le produit tandis que "jeunesse se passe" ? Autant qu'il y a de femmes à barbe et de géants de quatre mètres en voyage de noce… Ça se compte sur les doigts d'une main gauche…

Si, à l'instar de ses compères, Benoit n'a pas l'âme d'un sioux, nous admirons sa plume, tantôt tranchante et acide, tantôt se faisant caresse sucrée. Ce n'est pas la loose Benoit et même si Alexis est Ronchonchon, ne fuguons pas pour autant, ou alors juste le temps de laisser Renan se prendre pour Elvis, seul en scène, observant le blues de ses voisines par la fenêtre en face… On est prêt à tout entre copains… On s'entraide, on s'épaule. Les uns chantent les titres de l'autre. L'autre ressort une vielle chanson inédite de l'un. Le troisième se jette à l'eau et présente un nouveau morceau aux deux autres, qui se lanceront à leur tour.

Le temps est oublié. C'est gagné ! Nous sommes tous assis dans le même canapé, participant avec plaisir aux échanges. Qui a parlé de concert ? Non, nous sommes entre nous, tranquilles. Si la police arrive, précisez bien que nous sommes justes entre copains. Une fête privée en quelques sortes, un apéro de fin de week-end. Et puis si c'était un concert, il y aurait plein de monde… Vous voyez bien que nous sommes seuls, seuls à trois cents…

C'est simplement une fin de dimanche entre potes : quelques tubes – "La lettre", "C'que t'es belle", "Rien à te mettre" –, quelques calembours, quelques frissons… C'est ainsi parfois… On se retrouve bien simplement et on passe un moment authentique d'exception, au-dessus du quotidien, au-dessus de la grisaille que produit d'ordinaire le star-système. Un moment de spectacle tellement vivant, qu'on en oublie qu'il est spectacle. Merci à Benoit, Renan et Alexis pour cette invitation ! Une petite révélation culturelle cette fin de week-end ! Quelle subversion l'amitié : un dimanche après-midi passé tous ensemble… dans une salle de spectacle… et sans télévision… Quelle révolution ! Mais pour autant, voyez Monsieur Drucker, on ne fait rien de mal. On est juste une bande de jeunes à nous tous seuls, on s'fend la gueule !

- Comment cela a-t-il donc fini ?
- Et bien… par Le clan des Miro.
- Mais ce n'était pas le début ?
- Si, éclats de rire en moins, nous finissons avec le début. C'est éclatant !
- Alors c'est fini ?
- Non ce n'est qu'un début… la semaine prochaine nous parlerons du démarrage du festival des Oreilles en pointe 2011.
- Et pas de la fin ?
- Si… mais il faut bien un début… quelle question !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Renan Luce en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Renan Luce en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
La chronique de l'album Jeunesse se passe de Benoît Dorémus
La chronique de l'album Espace Jemmapes de Benoît Dorémus
La chronique de l'album 2020 de Benoît Dorémus
La chronique de l'album En Tachycardie de Benoît Dorémus
La chronique de l'album Désolé pour les fantômes de Benoît Dorémus
Benoît Dorémus en concert au Zèbre de Belleville (13 décembre 2007)
La chronique de l'album Belle ville de Alexis HK
La chronique de l'album L'homme du moment de Alexis HK
La chronique de l'album Les Affranchis de Alexis HK
La chronique de l'album Le Dernier Présent de Alexis HK
La chronique de l'album Comme un ours de Alexis HK
La chronique de l'album Comme un ours (Live) de Alexis HK
La chronique de l'album Bobo Playground de Alexis HK
Alexis HK en concert à l'Espace Vauban (29 avril 2005)
Alexis HK en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Alexis HK en concert au Festival Les Inrocks 2005
Alexis HK en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Alexis HK en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - jeudi
Alexis HK en concert au Casino de Paris (mercredi 19 juin 2013)
L'interview de Alexis HK (29 avril 2005)
La conférence de presse de Alexis HK (9 juillet 2005)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Les Oreilles en Pointe


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=