Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mark Lanegan Band
Nouveau Casino  (Paris)  2 septembre 2004

Le Nouveau Casino affiche complet pour la première prestation du Mark Lanegan Band, formé en 2003, venu avec son premier album Bubblegum mais qui en revanche n'est pas le premier album de Mark Lanegan en solo.

Mark Lanegan, le chanteur mythique de Screaming Trees, groupe de rock psychedelique dans la mouvance de Nirvana et Soundgarden, et de Queens Of The Stone Age, groupe de hard rock né des cendres du heavy metal de Kyuss.

Le Mark Lanegan Band joue sans première partie. La scène est pratiquement plongée dans l’obscurité, éclairée de deux petits spots rouge et jaune. Elle le restera tout au long du concert, animée de quelques éclairages bleu ou violet, rasants, de manière à laisser Mark Lanegan dans une perpétuelle brume post-gothique.

Physique hybride entre Tom Waits, sans sa tignasse à la Eraserhead, et Boris Karloff dans le monstre de Frankestein, éclairage tamisé violet rasant par le bas, voix caverneuse, profonde, Mark Lanegan, dont les rares déplacements sur scène sont similaires à ceux dudit monstre, fout les jetons, sidération et crainte mêlée.

La présentation de ses musiciens et quelques rares mots constitueront ses seuls échanges avec le public. Pour partir, il traversera la salle rapidement presque furtivement, sans un mot, sans un regard alors que les musiciens s’attarderont un peu, échangeant quelques mots avec le public.

Concert démentiel à côté duquel l’album paraît une bluette. En effet, la surprise fut de taille dès le début du concert. 2 guitares surpuissantes (une menée par Michael Barrigan tatoué tendance gothique et l'autre par Brett Netson, barbu halluciné), Eddie Nappi à la basse monstrueuse, un batteur forcené et une choriste également tatouée accompagnent l'empereur Mark dans une interprétation très rock et bruyante de l'album Bubblegum.

Bruyante et fidèle car le côté très blues est toujours là mais les guitares sont beaucoup plus agressives, en lutte permanente avec la voix surpuissante de Lanegan. Accroché à son micro, jambes écartées, un pied en avant comme pour ne pas perdre l'équilibre. Il ne lâchera son micro qu'à de rares occasions notamment pour s'éponger ou allumer une cigarette dans une pose théâtralisée mais qui fit le bonheur des fans dont le Nouveau Casino était bondé, T shirt de Queen of the stone age et Nirvana à l'appui.

1h30 de rock comme on n'en fait plus, qui renvoie au berceau nombre de jeunes rockers aux dents longues apparus ces derniers temps.

Le roi du grunge est mort, vive Mark Lanegan.

Quelques minutes plus tard, dans une boulangerie de la rue Oberkampf, Michael Barrigan et la chanteuse, redevenus anonymes, viendront acheter une crêpe nutella-banane. Timides, ils nous demandent comment se dit banana en français. Nous les remercions pour le concert. Michael Barrigan est heureux. Il se dit content de l’ambiance du Nouveau Casino et que ce bon feeling lui a permis de vraiment bien jouer.

Les sunlights sont éteints. Mark Lanegan est déjà loin sans doute...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bubblegum de Mark Lanegan Band

En savoir plus :

Le site officiel de Mark Lanegan : www.marklanegan.com


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=