Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Da Silva
La Distance  (PIAS Recordings)  janvier 2012

"Hé ! Manu ! Rentre chez toi, ya des larmes plein ta bière, le bistrot va fermer, puis tu gonfles la taulière"…  Manu ! Manuuuu ! Non mais qu’est-ce qui t’as pris ? Ah ? Vous êtes là vous ? Vous avez entendu Manu ? Manu ? Quel Manu ? Da Silva ! Oui, celui-là même ! Le type de la ritournelle de l’Indécision.

Il était chez Tôt ou tard, il a déménagé chez PIAS. Sa longue carrière l’a vu prendre des tas de pseudos et faire toutes sortes de musiques, de l’électro au punk en passant par l’acoustique et le chant lyrique (non je rigole, pas le lyrique). Je l’ai rencontré en 2006, avec la douce amertume de l’Indécision, une poésie bienveillante et triste sur la séparation, quand le cœur ne bat plus comme avant.

J’avais retenu de ce bonhomme un son pop-rock agréable, une rengaine touchante et mélancolique, et je m’étais fait l’idée d’un poète romantique. Oui, mais le temps a passé. Et à voir ce qu’il s’est passé depuis 2006 (pas besoin de vous faire un dessin), ça lui a fait perdre des plumes à Manu Da Silva.

Son nouvel album se nomme La distance. Il commence comme ça : "Non je n’ai pas envie de rire avec tous mes congénères" ("Les concessions"). La voix est toujours là, la musique est toujours ce mélange de cordes et de rythmes pop-rock. Mais il est devenu comme l’histoire sombre : très sombre. A croire que le visuel veut dire "prise de tête".

Sur un papier, j’ai lu de lui : "on l’adore ou on le déteste". Bah non, moi je ne l’aime qu’un petit peu, et je ne le déteste pas beaucoup. Il a le verbe élégant et l’espoir en désillusion. Il a la mélodie légère et le chant désabusé. Il serait joyeux de nature. La musique serait donc son foutoir à tristitude. Mouais.

Il faut dire qu’entre "Le repas" (La Cène, c’était la fiesta à côté), "La crise" (une chanson d’amour comme l’histoire sombre : très sombre !, ça a beau être truffé de dzouing acoustiques, je ne peux m’empêcher que l’ambiance envisage le pire, la faute à la thématique), "L’escalier" (séparation douloureuse… Je l’avais bien dit !), "La distance" (qu’il ne tient plus)… Da Silva devient un synonyme de pluie, nuit à 17 heures, pare-brise gelé, état grippal… Brrrr.

Certains aimeront, c’est certain. D’autres apprécieront, c’est autre chose. Mais il me file un cafard moi ce bonhomme, ce n’est pas croyable, et il me semble que je ne suis pas la seule. Hé ! Manu ! Mange des papillotes ! Dans la dernière, j’ai trouvé : "Si vous voulez que la vie vous sourit, apportez-lui d’abord votre bonne humeur !" (Spinoza ! Si si !).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Décembre en été de Da Silva
La chronique de l'album De beaux jours à venir de Da Silva
La chronique de l'album L'Aventure de Da Silva
La chronique de l'album Au revoir chagrin de Da Silva
La chronique de l'album Extrait d'une vie imparfaite de Da Silva
Da Silva en concert au Festival Mythos 2005
Da Silva en concert au Festival Alors..chante ! 2005
Da Silva en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Da Silva en concert au Festival Art Rock 2006 (Dimanche)
Da Silva en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Da Silva en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Da Silva en concert au Festival Du Bout Du Monde 2006
L'interview de Da Silva (10 novembre 2005)
L'interview de Da Silva (jeudi 29 mars 2018)

En savoir plus :
Le Myspace de Da Silva


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=