Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ghinzu
La Boule Noire  (Paris)  13 septembre 2004

Sur une musique impériale de péplum, les cinq fines lames de Ghinzu, en promotion de leur deuxième album Blow, investissent la petite scène de la Boule Noire déjà envahie d’instruments, look années 60, costume noir chemise blanche, sauf le batteur en cravate à même la peau, et perruques afro à ras de nez.

Tombée de perruques au fil des morceaux, découvrant au clavier John Stargasm, chanteur leader du groupe, physique ravageur à la Fabio Testi (pour les cinéphiles des années 70) ou à la Vincent Delerm (pour les bobos des années 00), un guitare héros aux longs cheveux blonds et pied dans le plâtre, un second guitariste aux allures de mannequin pour Jean Paul Gautier qui finira en Marcel, une basse impertubable et un batteur à la Tom Barman.

D'ailleurs Ghinzu est un groupe qui comme dEUS, et comme nous le disait Tom Barman à la Route du Rock, appartient à cette éponge qu'est la scène rock belge mais une éponge que l'on trouverait plutôt chez Colette que dans sa supérette préférée. Sexy, dandys, un rien maniérés, alternant le noisy et la bluette accompagnés au pianoforte, Ghinzu est un groupe fortement contemporain qui sait faire de la musique et surfer sur l'air du temps.

Cela étant, il est clair que Ghinzu ne bâtit pas une œuvre pour la postérité mais se place délibérement du côté du divertissement. Avec un sens certain de l’autodérision, il se veut un groupe de belles gueules qui fait de la musique basée sur le look et le show. De ce côté-là, ça fonctionne plutôt bien à condition de connaître ou reconnaître ce postulat de départ.

Côté musique, comble du réalisme ou de la présomption, Ghinzu dit : "On ressemble à tout et on ne ressemble à rien". Ce qui est juste car Ghinzu parvient à une synthèse réussie de divers registres musicaux, du rock ténébreux de dEUS, du rap dandy des Fun Lovin Criminals, du punk rock digne des plus sordides caves du Royaume Uni des années 75-80, des montagnes russes sonores à la Mogwaï à de la brit pop enragée.

Energie de crescendo, maelstroms soniques, morceaux plus longs que le format classique, des paroles percutantes ou doucereuses (love, sex and rock'n roll), ça déménage souvent, le chanteur monte sur son clavier et esquisse une danse langoureuse, et des titres comme "Did you read me" avec ses accents brit pop enragés, manifestement le tube de la soirée même s'il convainc moins l’auditoire, car de facture plus classique, pour s’achever sur un final spéciale oto-rhino ou "Dracula cowboy" entre Pixies, voix à la Kim Deal, et Muse

Pour le rappel, une fort réussie reprise de Purple Rain chanté la tête dans un bidon façon pot pourri rockabilly clôt le show-case qui laisse présager d'un beau succès pour leur concert à la Maroquinerie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow de Ghinzu
La chronique de l'album Electronic jacuzzi de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert à l'Olympia (13 juin 2005)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Art Rock 2010
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=