Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Birdy Nam Nam - Jackson & his computer band
L'Aéronef  (Lille)  mardi 20 mars 2012

C'est en terrain connu que Birdy Nam Nam a fait son show ce mardi ; les quatre DJs sont familiers de l'Aéronef, et leur public les attendait au tournant.

En est pour preuve l'excitation qui allait grandissante dans la salle que Jackson & his computer band chauffait en solo sur la scène, devant sa table de mixage. Un set classique qui aura très bien rempli sa fonction, mais les quatre platines vides à l'arrière narguaient bien trop les spectateurs : place au stade supérieur.

Installation de  Crazy B, Little Mike, DJ Need et DJ Pone sur le fond immense de leur dernière pochette d'album, Defiant Order, éclairée de lasers verts psychédéliques. Bien trop hâtif celui qui en conclura que le concert se résumera à une présentation promotionnelle, il s'agit plutôt d'une nouvelle pierre à l'édifice dont le groupe nous promet un tour complet.

"Notre nouveau live est un grand voyage", expliquait DJ Pone. Un voyage initiatique, pourrait-on dire. Là où le novice se sent déstabilisé d'un tel impact sonore, et le confirmé allume en hâte un joint, histoire de planer plus vite, plus fort.

Les quatre membres du groupe maîtrisent parfaitement leur affaire : c'est là du rythme électro torturé qu'ils proposent, dans sa manipulation la plus aboutie. Les samples de voix artificielles se fondent aux scratches torturés, toujours plus vite, toujours plus fort. Leur but ? Faire lâcher prise. Difficile en effet de résister à ce son puissance cent décibels, face auquel il ne peut être qu'évident de s'abandonner, de se laisser aller.

Au fur et à mesure du concert, l'électricité monte, le public s'anime, encouragé par les artistes : "Du bruit, Lille, du bruit !". Ca pogote, ça fume, ça gueule, ça se lâche oubliant l'espace d'une soirée qui on est, d'où on vient, ce qu'on fout là. Se laisser envahir par le bruit et planer, c'est tout ce qui compte à l'instant présent.

Les impros côtoient les hits, le tout sur une lumière synchronisée, agressive, épileptique : le visuel est en totale symbiose avec un rythme de plus en plus intense, toujours pour sublimer l'hypnose. De l'énergie à l'état pur, difficilement canalisée à l'issue du concert par un rappel qui, loin de calmer les âmes pour les redescendre sur terre, offrira au public un dernier envol.

"J'suis complètement défoncé", s'exclamait un spectateur à la sortie de la salle. Que ce soit par les hématomes, les vapeurs, les flashes ou les décibels, chacun aura eu sa dose, ne pensant qu'à une seule chose : à quand la prochaine ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Live in Paris de Birdy Nam Nam
Birdy Nam Nam en concert au Festival Les Trans 2005 (Samedi)
Birdy Nam Nam en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Birdy Nam Nam en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Vendredi)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Rock en Seine 2009 (samedi 29 août 2009)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Birdy Nam Nam en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
Birdy Nam Nam en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (vendredi 24 août 2012)
Birdy Nam Nam en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Vendredi 26 août
Jackson and his computer band en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi

En savoir plus :
Le site officiel de Birdy Nam Nam
Le Myspace de Jackson & his computer band


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=