Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ghinzu
Blow  (Atmosphériques)  août 2004

Très souvent, la première approche d'un nouveau groupe intervient par l'écoute d'un album. Démarche inverse pour Ghinzu dont l'album Blow avait fait l'objet d'une unique écoute, dans l'urgence de surcroît, la veille de leur show case à la Boule Noire.

Pour la pochette, un artwork à l'image de leur univers musical et de leur positionnement par rapport à la prestation scénique : des têtes de chevaux cabrés dont on ne sait s'il s'agit d'une lutte ou d'une parade amoureuse.

Et, en pages intérieures, la photo de cinq jeunes gens aux visages masqués, la tête, emperruquée à l'afro, baissée , bière à la main, dont quatre en costume noir chemise blanche et le cinquième en vêtement noir avec dragons, pompes pas ad hoc, et des remerciements tous azimuts même pour les oubliés ("And all the motherfuckers we got who believe in us and trust the power of the dragon").

Blow est le second album de ce groupe belge formé en 1999, que l’on dit dans la mouvance de dEUS, comme on le dit de tous les groupes belges à défaut d’autres références nationales pertinentes dans ce regsitre, qui se révèle être essentiellement un groupe hype, entre rock noisy et speed pop, se jouant de la rock'n roll attitude garage pour opter pour une insolente variante dandy branché, sex, love and coke, mais chic et cher en jumbo jet ou au Ritz, après le golf et les week ends à Dinard.

"Blow", morceau d'ouverture qui donne son titre à l'album, annonce la couleur et contient tous les ingrédients caractéristiques de Ghinzu : les modulations de la voix sexy et maniérée de John David Israel Descamps alias John Stargasm, le bien nommé, le prégnant pianoforte, les ruptures de rythmes avec un goût pour les distorsions et un texte très branché : (High speed /Defcon/Mental/Gang bang/Black out/You're not dragster man).

Il est suivi par le tubesque "Do you read me ?" chantant l'homme objet ("So I'm just lying on the floor/Eating some coke and silicon /And hope only for the day/We'll be back at one") qui flirte avec la poudre blanche comme l'amour dans les nuages avec "Jet sex" ("Here is the time for us to know a secret sky for us to go, you've never been before, oh no/A jumbo jet, just you and me, no parachute, it's pilot free/I'll never let you fall/Above the clouds, above them all, we draw the lines with smoke and coke").

Rock rime aussi avec sexe, le sexe omniprésent du tonitruant et récurrent "I make you love untill you faint" ou le sexe dans les draps de soie des palaces avec "High voltage queen (the reign of)" avec une scansion à la Fun Lovin Criminals ("I was checking out the Ritz hotel, in the middle of a Paris afternoon/My baby nude, my baby sweet, my baby got a perfect ass/Electric lips on endless legs, chaotic fury on breathless heels/My baby goddess is the reign of high voltage queens").

Et l'amour dans tout ça? Et bien, on le trouve aussi bien dans la classique ballade pop de "Sweet Love", sur une voix chaude et rauque qui laisse augurer du feu sous la glace que dans "The dragster-wave" ("And the sun is going over me/Over your sex steam battle face/Over minibars and golgot eyes/Your triple 6 carat ass")

L'album se côt avec "Sea-side friends" sur le nombrilisme des petits gosses friqués ("Imagining the world/In orbit around their asses/Yes my friend and I/Are debating about art, golf, porn and cars").

Rien de nouveau direz-vous? Non, bien sûr mais le rock reste le rock et Ghinzu pourrait bien faire parler de lui !

 

"On aime péter plus haut que notre cul en production et on veut que ça s'entende. On aime bien cette idée d'essayer de faire à chaque fois un peu plus pour arriver à être soi-même." Ghinzu

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Electronic jacuzzi de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert à La Boule Noire (13 septembre 2004)
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert à l'Olympia (13 juin 2005)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Art Rock 2010
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)

En savoir plus

www.ghinzu.com


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=