Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Petits chocs des civilisations
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  septembre 2012

Seul en scène humoristique écrit et interprété par Fellag dans une mise en scène de Marianne Epin.

Après avoir tripatouillé dans les moteurs avec "Tous les Algériens sont des mécaniciens", Fellag bricole dans les casseroles pour présenter son nouveau spectacle en forme de "cooking show" intitulé "Petits chocs des civilisations".

Mais pourquoi un couscous ? Parce qu'il s'agit d'un plat originaire de Kabylie et que Fellag est berbère ? Non. Mais parce que, en France, si le lundi c'est ravioli, les autres jours c'est couscous, classé "plat populaire préféré des Français", plat convivial et festif dont il fait le symbole de la réconciliation autour duquel il exhorte les hommes de bonne volonté à se réunir pour construire un avenir commun.

Armé d'une toque et d'un tablier de chef étoilé dispensant une master classe, tout en concoctant un couscous en direct live, un vrai dont les effluves parfument la grande salle comble Renaud-Barrault, Fellag rappelle que Français et Algériens ont du linge sale à laver en famille et qu'il serait temps, un demi-siècle après la proclamation de l'indépendance algérienne, de passer au repassage.

Pour saigner à blanc le racisme larvaire et la xénophobie qui, à l'instar de la connerie, ne connait pas les frontières et est la chose du monde la mieux partagée, Fellag virevolte autour d'un piano de cuisine frontal comme celui utilisé dans les émissions télévisées, un décor signé Sophie Jacob.

Le comédien, humoriste et écrivain s'est mitonné une partition aux petits oignons avec une recette gastronomique dont les ingrédients sont la subversion verbale, une intelligence malicieuse, une écriture au cordeau, un humour de fer délivré avec un gant de velours et un humanisme sans faille, le tout émaillé d'anecdotes cocasses jamais anodines et de portraits savoureux pour illustrer les problèmes épineux et délivré dans un timing aussi dynamique que maîtrisé.

Son amoureuse Shéhérazade, alias Marianne Epin, n'est plus sur scène mais à la mise en scène, une mise en scène simple et efficace, dans laquelle Fellag, très à l'aise, en totale liberté de corps et d'esprit, dispense un jeu fluide pour enchaîner d'irrésistibles saynètes.

Ni prédicateur ni militant, départi de tout manichéisme, il porte le le même regard sans concession sur la gouvernance algérienne (qui a tout oublié avec l'indépendance ce qui a abouti au désastre), épingle les travers de ses compatriotes notamment le racisme devenu leur fonds de commerce avec l'alibi de la victimisation et rappelle aux Français que tous les Algériens ne sont pas des terroristes.

Le couscous maillot jaune du Tour de France des plats populaires internationaux, la pratique du mektoub, "le prozac du pauvre" qui relativise les catastrophes, les vertus du Ramadan ("Ramadan le jour, ramdam la nuit"), grande école de maîtrise de soi qui exige de faire pendant ce "mois de rattrapage" tout ce qu'on ne fait pas les onze autres mois, le "chez nous-chez vous", le couscoussier comme métaphore du réchauffement climatique, les relations parfois houleuses entre "le Français pur beurre" et "le Beur pure France", la merguez, "invention des Pieds-Noirs qui symbolisent la peur ancestrale des circoncisions ratées" et Ali "l'épicier arabe du coin" sont autant d'occasions de rire, parfois jaune, de ce que Fellag assimile au racisme à dose homéopathique qui ne fait de mal à personne.

F comme France. F comme Fellag, F comme fraternité. Tout est dit.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=