Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Wovenhand - Narco Terror
Le Trabendo  (Paris)  jeudi 27 septembre 2012

C'est devant un foule clairsemée, avec tout de même quelques campeurs au pied de la scène, que la surprise de la soirée entame un set on ne peut plus musclé. Narco Terror (subdivision de Narrow Terrence) subjugue le public, et par là même votre serviteur, avec un son compact, lourd et une rapidité d'exécution fulgurante. Le duo guitare, batterie-chant, joue vite et fort. Si l'on ajoute à cela les hurlements d'Antoine derrière ses fûts en guise de chant, on a l'assurance de ne pas être déçu. Le propos est metal, on pense à Primus pour une ambiance légèrement extravagante, voire baroque. La voix cassée rappelle Tom Waits, la guitare elle est un savant mélange de maçonnerie et de mélodie. Bref, les deux frères ont écouté, digéré la musique des vingt dernières années et la régurgitation est plaisante et pleine d'intelligence. Leur set est très souvent bon, jouissif le reste du temps. Ce groupe mérite une attention particulière, l'incubation est à suivre absolument.

Wovenhand revient jouer en terre parisienne, et son public est venu nombreux. Après une mise en place longue, des chants amérindiens viennent poser l'ambiance avant l'arrivée du groupe de Denver. Après un incident technique (la peau de la grosse caisse rompt aux premiers assauts d'Ordy Garrison), le concert commence sur les chapeaux de roue, et l'on prend conscience du changement de direction opéré sur le dernier album.

Déjà David Eugene Edwards a repris la station debout, ce qui accentue son charisme et sa présence scénique. Son corps filiforme, affublé d'un chapeau et le visage discrètement peinturé, soulignent le coté magique, éthéré du personnage.

Grand nombre de titres de The Laughing Stalk seront joués ce soir, certainement pour que les nouveaux membres du groupe acquièrent leur place aux yeux du public.

Pascal Humbert a laissé la place de bassiste à Gregory Garcia Jr, plus discret mais dont le jeu précis ajoute un côté terrien à la prestation. Pas facile de prendre la place du bassiste français, mais il s'en tire avec les honneurs.

Chuck French, quant à lui, vient parfaire la place des guitares au sein de la formation et appuie les changements de direction que l'on perçoit sur le dernier album. Wovenhand jouera aussi quelques titres d'albums précédents, hypnotisant un peu plus un public déjà sous le charme ("Speaking Hands" et "Sinking Hands" magiques entre autres).

Le volume sonore est élevé, certaines personnes s'en feront la remarque à la sortie de la salle. Seul bémol, le jeu de lumière un tant soit peu outrancier, en décalage avec la sobriété du quatuor américain.

Le set se terminera par un rappel, trop court pour certains, qui tant bien que mal essaieront de faire revenir les musiciens sur scène, pour faire durer ce moment magique. Le groupe a légèrement perdu de son côté "chamanique" et incantatoire pour laisser la place à des moments plus binaires, plus rocks.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Laughing Stalk de Wovenhand
Wovenhand en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2013 (mardi 26 février)
La chronique de l'album eponyme de Narco Terror

En savoir plus :
Le Facebook de Narco Terror
Le site officiel de Wovenhand
Le Myspace de Wovenhand

Crédits photos : Olivier Olivar (Retrouvez toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=