Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Noel Gallagher's High Flying Birds
L'Aéronef  (Lille)  mardi 9 octobre 2012

Comme le disait Didier Wampas "Ce soir, ce soir c'est Noel", en revanche dans une abondance de name dropping absolument gratuite, il serait justice de trouver à tout cela un opposé. Car en effet, la vraie question pourrait être, comme le clamait Arlt dans "La Rouille" : "Avais-tu vu venir Noel ?".

Je n'ai jamais était un grand fan d'Oasis mais disons-le franchement, Noel Gallagher m'a toujours été sympathique, bien plus que son crétin de frère, qui m'a toujours semblé être à la pop ce que Sid Vicious était au punk. D'ailleurs, l'aventure Oasis s'est toujours résumée à ces quatres lettres : Noel. C'est donc pour cela que je suis allé à l'Aéronef en ce soir d'octobre, là où je ne mettrais jamais les pieds à un concert de Beady Eye.

De plus, Noel Gallagher fait partie de ces songwriters majeurs, qu'on le veuille ou non, de cette vaste affaire que l'on appelle vulgairement la musique populaire du vingtième siècle. Car l'impact d'un morceau comme "Wonderwall" a définitivement changé la face du monde. Cela s'est d'ailleurs directement ressenti dans l'ambiance présente dans la salle sur-bondée. Noel est accueilli comme une idole, le public crie son nom, chaque chanson débute et se termine par un tonnerre d'applaudissements et la foule chante chaque refrain en choeur.

Pourtant, Noel et son nouveau groupe les High Flying Birds (dans lequel on retrouve néanmoins Mark Rowe d'Oasis aux claviers) ont joué la quasi intégralité de leur unique album éponyme. Et cela est rassurant de voir que les gens, bien qu'ici présents avant tout par nostalgie, suivent toujours les nouveaux projets de leurs idoles.

Les fans d'Oasis ne furent d'ailleurs pas lésés puisque, sur les 20 morceaux présentés ce soir, 8 étaient des morceaux de la grande époque. D'ailleurs, le premier morceau de la set list fut un réjouissant "(It's Good) To Be Free" qui était la face B du single "Whatever", que l'on a aussi retrouvé, mais cette fois au cours du rappel.

Néanmoins, le moment le plus fort du concert fut une reprise acoustique de "Supersonic" après une intro finger-picking sur le thème de "Wonderwall", uniquement interprété par les deux ex-Oasis, prouvant à ceux qui hésitaient encore que c'est une putain de bonne chanson. Les frissons furent donc de la partie.

L'on reprochera néanmoins, pour les plus mauvaises langues, la non présence de Damon Albarn... mais surtout, et cela a toujours été le principal problème de Noel Gallagher, le manque de variations dans ses compositions, bien que restant d'une efficacité redoutable. Mais si cela prend au début, cela finit par lasser. Voila pourquoi Oasis m'a toujours semblé plus mineur qu'un groupe comme Supergrass ou bien évidemment Blur. Mais bon, si on n'a pas réinventé la musique ce soir, la soirée fut bonne en sueur et c'est tout ce qui compte.

Le rappel fut intégralement consacré aux tubes d'Oasis, avec "Whatever" donc, suivi d'un "Little By Little" qui reçut un accueil spectaculaire du public, avant de conclure sur ce qui reste peut-être la meilleure chanson du groupe de Manchester "Don't Look Back In Anger", véritable composition de génie, qui fut accueillie comme il se doit par une longue ovation.

Noel a donc prouvé ce soir que malgré son passif, il était possible de continuer sur la même lignée sans se planter, en proposant des chansons efficaces sans prétention, ayant avant tout pour but de redonner le sourire en ressoudant les foules. La musique populaire peut donc dormir tranquille, car Noel ne lui mettra pas une bûche mais continuera de l'enguirlander de ses plus belles couleurs et lumières. Pas de quoi avoir les boules, en somme...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Noel Gallagher en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
High Flying Birds en concert au Festival International de Benicàssim #18 (samedi 14 juillet 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Noel Gallagher
Le Myspace de Noel Gallagher
Le Facebook de Noel Gallagher


Sam Nolin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=