Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Dingue - Héliogabale - Ulan Bator
Glazart  (Paris)  mercredi 14 novembre 2012

Soirée rock français au Glazart, et pas des moindres, puisque viendront sur scène Ulan Bator à qui l'on prête l'invention du post-rock, et surtout Héliogabale, qui fêtent ce soir leurs vingt ans de carrière.

La soirée débute avec le duo basse - batterie, La Dingue. Énergique au possible, bondissant tous deux, leur set est rapide, les titres s'enchaînent à la vitesse de l'éclair, dans un tourbillon de notes, de frappes.

Les textes sont plus hurlés que chantés et le résultat est proche de Primus. Le bassiste ganté n'en finit pas de sauter, il y a un réel plaisir à jouer et ça se voit. Le duo laissera le public en nage, survolté à l'image de leur prestation. Une découverte inattendue et particulièrement bienvenue.

Héliogabale était absent de la scène depuis (trop) longtemps et c'est un réel plaisir de les voir remonter sur les planches. Le set est à l'image de ce qu'on attendait d'eux, précis, fou. Guitariste discret, précis, dont le son et les riffs font décoller les oreilles. Le bassiste quant à lui n'est pas en reste au niveau du jeu. La batterie est à l'image de ce que les albums reflètent, déstructurée et structurante, un véritable puzzle rythmique, que de bonheur.

Quant à Sasha Andrès, sa présence est envoûtante, la voix cassée, au bord de la rupture, prête à bondir à chaque couplet. Le set est léché, tiré au cordeau. Sasha Andrès se démène, gesticule, se tord, une gestuelle à l'image de la musique, urgente.

Au registre des titres à retenir, "Q For Qing" fera l'objet d'une superbe exécution. "Les chiens", dont les paroles sont des slogans, aura droit à l'approbation générale.

Le concert sera trop court pour une grande partie du public, et le rappel permettra de poursuivre la magie pour quelques titres supplémentaires. Petit plaisir personnel, lorsque le groupe exécutera "The Glittering Fish" en rappel, exécution parfaite, un vrai plaisir.

La salle s'est étonnamment clairsemée pour l'entrée en scène de Ulan Bator, la pause tabagique a vidé le Glazart de son essence, le public. Le line up du quatuor à encore évolué, et on compte un nouveau bassiste, un claviériste. La mise en place de la scène se fait avec des instruments quelques peu étranges et difficilement nommables pour le commun des mortels. Le concert débutera de façon inattendue. En quelques minutes, on passe d'essais de son épars au vif du sujet, et nous voilà plongés dans l'univers sonore d'Amaury Cambuzat.

Les aficionados semblent apprécier le concert, ils y vont même de leur commentaire, qui demandant moins de basse ou plus de grosse caisse... La part belle sera donnée à l'album Ego : Echo, puisque plus de la moitié des titres joués ce soir en proviennent.

La prestation est peu convaincante, peu d'émotion malgré un travail de son et une exécution quasi irréprochables. Peu voire pas de communication entre les musiciens, le gimmick étant regarder ses chaussures et secouer la tête. Le concert se terminera avec pour seul public, les aficionados sus cités, mais beaucoup plus imbibés qu'au début. A l'extérieur, le fumoir est plein, Ulan Bator moins fort que le tabac ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Ulan Bator en concert à Nouvaeu Casino (29 mai 2007)

En savoir plus :
Le Bandcamp de La Dingue
Le Facebook de La Dingue
Le site officiel de Héliogabale
Le Bandcamp de Héliogabale
Le Myspace de Héliogabale
Le Facebook de Héliogabale
Le Bandcamp de Ulan Bator
Le Myspace de Ulan Bator
Le Facebook de Ulan Bator

Crédits photos : Olivier Olivar (Toute la série sur Taste of Indie)


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=