Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Irrepressibles
Nude  (Of Naked Design Recordings/ PIAS)  février 2013

Au travers d'une myriade de groupes émergeants, quelque-uns entretiennent leur singularité au risque de diverger radicalement les avis et critiques sur le bien fondé de leur art. The Irrepressibles, composé de pas moins de dix membres, exploitent justement toutes les facettes de leur art dans un registre pop/symphonique, qui bien sûr ne saura mettre au diapason tous les avis, mais avec le mérite de l'audace.

Découverts dans les pages de Froggy's Delight lors de la sortie de leur premier album Mirror Mirror, The Irrepressibles présentent leur second album Nude toujours dans la lignée de leur univers tant particulier empruntant des sonorités hybrides provenant de plusieurs époques et genres musicaux. Ceci dit, ce nouvel opus diffère légèrement du premier, paraissant bien plus assumé dans l'atmosphère en apesanteur d'une instrumentation orchestrale.

C'est ainsi que le premier morceau "Tears (prelude)", en ouverture instrumentale, révèle la déclinaison d'une composition moderne puisant dans un registre classique. Vient en second morceau "Pale Sweet Healing" où le chant est introduit, on découvre alors la voix de Jamie McDermott, aigüe dans les graves et en assurance dans les hautes fréquences. Assez rapidement, on se laisse aller en comparaison avec Antony & The Johnsons, coffre et timbre différent, avec un trémolo rappelant Jeff Buckley, une voix qui se pose naturellement dans cet univers musical.

Les arrangements orchestrales, les variations pop, et la subtile pointe d'électro font de cette écoute un véritable délice pour nos oreilles, une invitation au voyage où un visuel se dégage par les couleurs empruntées.

La sincérité de cette musique n'est pas à démentir, il y a une intensité qui nous traverse non pas seulement dans les montées en puissance des cordes mais également dans les moments d'apaisement où l'espace sonore se remplit sans surcharge de douces vibrations à l'image de la grâce de Gem Club. Cette sensation est maintenue tout au long du morceau "Two Men In Love", où Jamie McDermott dévoile toute son émotion au travers de son thème fétiche sur la liberté des relations humaines.

Un visuel appliqué vient compléter l'art de The Irrepressibles, sur scène nous assistons à un véritable show baroque avec des costumes, une gestuelle et un décor théâtral qui pourrait bien séduire bon nombre de réticents au kitch évident.

Cet album ne laissera en aucun cas indifférent, aussi bien en avis positifs que négatifs. The Irrepressibles proposent de partager leur univers, qu'on y adhère ou pas cet opus touche de par sa qualité et sa sincérité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mirror Mirror de The Irrepressibles
The Irrepressibles en concert au Festival Les Inrocks tck tck tck 2009 (jeudi 5)

En savoir plus :
Le site officiel de The Irrepressibles
Le Bandcamp de The Irrepressibles
Le Myspace de The Irrepressibles
Le Facebook de The Irrepressibles


Séb.T         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=