Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Biffy Clyro
Opposites  (14th Floor Records)  février 2013

2013 démarre très bien avec un double concert de Deftones à Paris (et l’annonce d’un Zénith en septembre), le prochain album de Queens of the Stone Age avec le retour des anciens s’annonce comme une grosse tuerie, NIN et Foo Fighters préparent des nouveaux albums et puis Biffy Clyro sort un nouvel (double) album. Mais avant de commencer ma chronique, j’aimerais ouvrir une petite parenthèse…

Le vendredi 26 août 2011 à 16h45, lors du festival Rock en Seine, j’avais rendez-vous avec le groupe français Beat Mark pour une interview. Un des membres du groupe m’avait même appelé deux jours avant pour confirmer et déplacer d’un quart d’heure notre entrevue. Le groupe m’a posé un gros lapin et ne m’a jamais rappelé pour prévenir de l’annulation ou d’un éventuel retard. Je ne sais pas qui est le responsable de cette impolitesse pas très professionnelle. Je ne veux pas savoir si cela vient du groupe ou de son attaché de presse. Mais ce vendredi 26 août 201 à 16h45, le groupe Beat Mark est devenu mon ennemi. Pas à cause du lapin en lui-même, mais parce qu’ils m’ont fait rater le concert de Biffy Clyro pour rien ! Deux ans après, je n’ai pas oublié. J’ai la rancœur tenace ! Donc message à Beat Mark : "Je ne vous oublie pas ! Vous avez une dette envers moi ! Vous me devez un concert de Biffy Clyro". Fin de parenthèse.

Donc Biffy Clyro est de retour pour mon plus grand plaisir. Le trio écossais cartonne en Angleterre et remplit des stades partout dans le monde mais est relativement très peu connu en France (exception culturelle de merde). Depuis plus de dix ans, le groupe balance une power pop à grosse guitare avec une énergie punk tout en évoluant vers un rock stratosphérique. Ils sont toujours à la frontière entre le son rock mâtiné d’influences métal et une pop mélodique imparable. Dans la lignée des Foo Fighters, les Biffy Clyro font du gros rock de stade tout en pouvant aller dans des sphères plus calmes, sans jamais devenir chiant comme un Muse, ou un Coldplay.

Opposites est dans la lignée d’Only Revolutions et c’est très bien comme ça. J’avoue que le concept du double album est un peu inutile à mon sens. Ils auraient pu sortir un double album sans conceptualisé le truc avec les opposés toussa toussa... De toute manière, je le prends comme ça, vu que quand j’écoute l’album dans mon IPhone, je ne sais pas quand s’arrête le disque 1 et commence le 2.

Comme les deux précédents, le disque est très bien produit par Garth Richardson (Rage Against The Machine, Foo Fighters, Red Hot Chili Peppers…). La spécialité de Biffy est les lignes de guitares rapides couplées à une rythmique abrasive et des refrains/hymnes très mélodieux qui foutent des frissons. Ce nouvel album a bien son quota de quasi-tubes pouvant enflammer un public en moins de deux. Mais ils nous livrent aussi des expérimentations. Avec "The Fog" et "Skylight", le trio s’aventure dans un univers sombre et plus electro. "Trumpet Or Tap" va chercher ses racines dans le blues. Puis, on a quelques pépites jubilatoires avec de la cornemuse ("Stingin’ Belle") ou des trompettes ("Spanish Radio").

Les deux frères (James & Ben Johnston, bassiste et batteur) ainsi que le leader Simon Neil peuvent être fiers de leur nouveau bébé. 78 minutes d’un album dense, varié et ambitieux. Une vraie cohésion entre les titres et avec l’album précédent. Les rageux vont critiquer le côté pop et parfois trop mélodique du groupe en les taxant de commercial. Mais le trio n’a rien à prouver et est capable de contrebalancer les passages calmes avec des gros riffs bien nerveux. Les guitares abrasives mettent le feu à ces brûlots de power pop sur-efficace. Une qualité d’écriture et des refrains imparables. Vivement le 6 mars où je serai au Bataclan pour les voir enfin en live pendant tout un concert !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Vertigo of Bliss de Biffy Clyro
La chronique de l'album Infinity land de Biffy Clyro
La chronique de l'album Only Revolutions de Biffy Clyro
La chronique de l'album Revolutions - Live at Wembley de Biffy Clyro
La chronique de l'album A Celebration of Endings de Biffy Clyro
Biffy Clyro en concert au Nouveau Casino (17 septembre 2004)
Biffy Clyro en concert à La Boule Noire (28 février 2005)
Biffy Clyro en concert à La Boule Noire (28 février 2005) - 2ème
Biffy Clyro en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
Biffy Clyro en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Biffy Clyro en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
Biffy Clyro en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
Biffy Clyro en concert au Bataclan (mercredi 6 mars 2013)
Biffy Clyro en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #26 (édition 2014) - dimanche
Biffy Clyro en concert à Download Festival
Biffy Clyro en concert à Download Festival #1 (édition 2016)
L'interview de Biffy Clyro (février 2005)
L'interview de Biffy Clyro (mars 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Biffy Clyro
Le Myspace de Biffy Clyro
Le Facebook de Biffy Clyro


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Biffy Clyro (15 mars 2008)


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
en reprise :
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=