Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alexis HK - Gaël Faure
Le Casino de Paris  (Paris)  mercredi 19 juin 2013

On commence sur le bon pied. Alexis HK a confié la première partie de la soirée à Gaël Faure qui interprète quelques chansons qui promettent un joli succès. Accompagné par son guitariste, il est un peu intimidé. Jouer au Casino de Paris n'est pas un exercice facile, il s'agit de convaincre des gens assis dans de profonds fauteuils attirés par un autre artiste. "Tu me suivra , est-ce que tu me suivras, avec toi c'est pas les mêmes choix"... Est-ce au public qu'il s'adresse ? Fort à parier que c'est un artiste à suivre, la voix solide, une écriture personnelle. Le jeune homme est bien parti, s'il creuse ainsi son sillon.

Alexis HK se ménage ensuite une entrée en fanfare. Une intro musicale qui a le glam d'un générique de James Bond avec jets de lumière et une bande de gardes du corps... Oups, ce sont les musiciens : Matthieu Ballet au clavier, Simon Mary à la basse, Hibu Corbel à la batterie et Loïc Molineri à la guitare - banjo.

Son album Le Dernier Présent est sorti en septembre 2012. Alexis HK a fait du chemin depuis son premier album en 2002 et des scènes. Une embardée rock comme ce soir lui va tout aussi bien pour les titres d'un album épuré et introspectif. C'est à travers un souffle renouvelé d'énergie et de ferveur qu'il orchestre ses dernières chansons : "La fin de l'empire", "Fils de", "Charité populaire", etc. avec quelques incursions dans les albums précédents : Les Affranchis en 2009 pour "Les Affranchis" et "La fille du fossoyeur" et L'homme du moment en 2005 pour "Coming out", "L'homme du moment". Renan Luce et Benoît Dorémus, compagnons de route, l'ont rejoint naturellement sur "Ignoble noble" et Karimouche sur "Paroles en l'air".

Alexis HK est un monde à lui tout seul, le nôtre, le sien, du passé, du présent tout ensemble. On est frappés d'entendre à quel point il maîtrise toute la gamme : chanson rigolote ("La Maison Ronchonchon"), chanson romantique ("Le dernier présent"), "Les paroles en l'air" qui a la simplicité d'une chanson de Serge Rezvani, chanson à boire ("C'que t'es belle"), chansons de société sur l'homophobie ("Coming out") et sur la lutte des classes ("Charité populaire").

La phrase "Le sexe est le moyen des faibles pour écourter la conversation" pourrait devenir une citation. On aimerait avoir l'avis de Bourdieu sur la question, qui a déconstruit les habitus de classe, caractérisant entre autres les dominés par leur difficulté à s'exprimer, à structurer un discours. Ou encore la chanson (anticapitaliste) "On peut apprendre", tendance Frédéric Lordon, économiste et auteur de D'un retournement l'autre.

Ouille ! Alexis HK serait un chanteur de gauche ! Quelqu'un me répond : c'est un pléonasme. Je me rappelle ceux qui ricanaient qu'un sociologue de gauche c'était un pléonasme, dans un documentaire encore sur les écrans, j'étais déjà perplexe. Je ne suis pas bien sûre où est la gauche et mon avis compte parce que justement j'ai le même âge qu'Alexis HK, alors j'admire qu'on écrive des chansons, qu'on me fasse danser avec mes propres questionnements, mes hésitations, mon malaise.

Est-ce qu'on est désespérés de nous réfugier dans les chansons d'après-guerre (on ne saurait dire de quelle guerre), de chercher des explications dans l'Histoire ou les discours compulsifs des vagabonds qui ont d'ailleurs pris racine ? Et puis il ne fait pas la leçon, bien en peine j'imagine, de savoir quoi faire. Spectacle. Entre deux chansons il glisse que certains artistes ont du fil à retordre pour vivre de leur métier, conserver le statut d'intermittent. Avec tact, le message est passé. Et il repart de plus belle pour cette soirée survoltée, généreuse. On ressort du Casino, lavés, essorés comme si on s'était lus à livre ouvert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Belle ville de Alexis HK
La chronique de l'album L'homme du moment de Alexis HK
La chronique de l'album Les Affranchis de Alexis HK
La chronique de l'album Le Dernier Présent de Alexis HK
La chronique de l'album Comme un ours de Alexis HK
La chronique de l'album Comme un ours (Live) de Alexis HK
La chronique de l'album Bobo Playground de Alexis HK
Alexis HK en concert à l'Espace Vauban (29 avril 2005)
Alexis HK en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Alexis HK en concert au Festival Les Inrocks 2005
Alexis HK en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Alexis HK en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - jeudi
Alexis HK en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
L'interview de Alexis HK (29 avril 2005)
La conférence de presse de Alexis HK (9 juillet 2005)
Gaël Faure en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
Gaël Faure en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - mercredi 11 septembr
Gaël Faure en concert au Festival L'Estival (édition 2015) - Les Vitrines - samedi 3 octobre

En savoir plus :
Le site officiel d'Alexis HK
Le Myspace d'Alexis HK
Le Facebook d'Alexis HK
Le site officiel de Gaël Faure
Le Myspace de Gaël Faure
Le Facebook de Gaël Faure


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=