Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Saule
Géant  (PIAS)  mars 2013

Il s’est donné le nom d’un arbre, parce qu’il est un "Chanteur bio" ("il y a les choux-fleurs et les petits beurres, maintenant il y a les chanteurs bio !"). Et même si son vrai nom est Baptiste Lalieu, nous le nommerons désormais Saule. Pourquoi Saule et pas Tilleul ? (ça fait un peu tisane à la camomille), pourquoi pas églantier ? (ça fait un peu gland), pourquoi pas pommier ? (ça fait un peu pomme)… on l’aura bien compris, le saule est le meilleur arbre pseudonym-ifiant. Bien joué Baptiste !

Ici, là, tout de suite maintenant, son troisième album Géant, comme le bonhomme tout vert qui ne mange que du maïs ? Ou parce que Saule-le-chanteur fait pas moins de deux mètres de haut… Bref, il a pris le chemin du théâtre pour fonder un groupe, pour s’en séparer et continuer en solo. Et en Belgique. J’ai failli oublier.

Et puis la rencontre d’un clochard : Charlie Winston le hobo. C’est un peu le début de l’envolée. Il paraît que Winston adore ce que fait Saule, il le coache, le pousse au meilleur de l’encore mieux de lui-même, le conseille et l’épaule pour cet album. Précédé d’un duo "Dusty Men" tout à fait charmant, réalisé de même par the Charlie Winston. Une belle rencontre.

Mais avec la patte de Saule, l’album oscille merveilleusement bien entre la pop angliche-men, l’humour ironique (mais jamais satirique), et beaucoup d’auto-dérision. D’abord, le "Chanteur bio" où il décrit ses origines "100% naturel, 100% végétal", que j’ai d’ailleurs rapproché à la grosse société de consommation où les sticker "bio" machin et truc sont apposés sur tout et n’importe quoi pour le plaisir de nous soutirer de la menue et moins menue monnaie. Et rien qu’avec une petite chanson a priori toute gentille, Saule en donne presque une audacieuse gifle au merchandising.

Dans la même veine, "Le bon gros Géant" : "je crois bien que déjà tout petit, on me disait "mais reste assis !"..." Moi on me disait "mais tu peux te lever tu sais !" devient une ode aux bizarres pas faits comme tout le monde. Une ode à nous tous (sauf toi et toi là-bas), qui rejoint "Type normal", loin derrière les plus beaux des plus belles des meilleurs sur papier glacé, c’est-à-dire nous tous (sauf toi et encore toi là-bas).

En fait, Saule est une sorte d’ambassadeur du commun des mortels, mais il ne s’arrête pas à l’humour et à la dérision, sinon j’imagine que personne ne le prendrait au sérieux. Il sait aussi susurrer l’intimité des rêveries et des petits bouts ("Rien que pour soi"), voir la mélancolie d’un avenir certain ("Vieux"). Mais ce n’est pas tout, d’un "rock haletant", il déplore "L’inventaire (tragique) de notre amour" ("300 sanglots, 32 gifles, 2 coups de poing, 3 seaux dans la figure, 600 coups de coussin").

Saule sait même varier les tonalités de sa voix, à faire penser qu’ils sont plusieurs là-dedans. Un bel album, frais, léger qui vous colle à la peau dès les premières notes, vous fera danser, boogie woogier, rêvasser, sourire… et ravivera cette petite étincelle là, tout au fond, l’optimiste et la joyeuse (sauf toi et toi là-bas, bien sûr !).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L’éclaircie de Saule
Saule en concert au Festival FNAC Indétendances 2006

En savoir plus :
Le site officiel de Saule
Le Facebook de Saule


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=