Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jules et le vilain orchestra
Le sale gosse  (Absilone)  mars 2013

Faudrait savoir, tout le dossier de presse (une page A4) est destiné à démontrer combien Jules est un mauvais plan, combien un malentendu lui a permis de s’entourer du vilain orchestra pour réaliser cet album, comme il a été stupide de vouloir défendre ses chansons sur scène… limite s’il n’est pas écrit que les prix reçus sont des erreurs.

Deux solutions : le prendre au premier degré… ou pas. Mais quand même, autant les éloges de certaines présentations sont suspectes, autant le contraire a le don de m’énerver. Ça me fait penser à ces collègues sans cesse en train de se plaindre d’être trop comme si ou trop comme ça (pas assez bien en tout cas), juste pour avoir un peu d’attention. C’est de la bonne grosse manipulation de base super efficace… N’empêche que je trouve ça tout pourri.

Mais revenons-en à Jules, entouré du vilain orchestra, et de son nouvel album Le sale gosse. L’envie me prend d’en dire du bien, ce qui me vaudra l’étiquette de simple conne d’après la rumeur le précédant. Mouais. Tant pis.

Derrière le cuir et les grands airs du quadra nonchalant se cache un cœur tendre (père de famille de surcroît), qui "mesure la richesse de toutes les personnes qui se sentent aimées" ("Maintenant que je suis seul"), qui tient plus fermement ses amitiés éprouvées ("Vilain"). Il doit même rêver d’un monde en paix, d’une éradication totale de la connerie et d’un bel avenir pour ses enfants. Oui, il serait même un peu réac. En même temps, il y a de quoi, puisque "pour paraître cool, faut être fainéant" ("Les réacs").

Quant au reste des thèmes abordés, il ne manque pas d’humour (et de l’autodérision indispensable pour survivre entre ici et là-bas), des oreilles rebattues d’un sempiternel "eh, est-ce qu’il est sympa Jean-Jacques ?" ("Jean-Jacques"), d’une destination pas très glamour ("Nemours"), des dimanches en famille ("Le dimanche Pascal") au recrutement national ("La bonne nouvelle"), tout est prétexte à la chansonnette.

Côté son, Jules et son vilain orchestra seraient au rayon "variété alternative", je suis d’accord, ça ne veut pas dire grand-chose, mais il fallait bien trouver quelque chose pour le classement, alors c’est mieux que de devoir demander au boucher s’il ne peut pas nous vendre l’album. L’étiquette variété a été péjorative pendant un temps, elle signifie maintenant "accessible à tous", et par là "non censuré". Et alternatif ? Ce n’est pas ce qu’on doit dire quand on ne sait pas ? "Oh ça, c’est alternatif !"

Bref, concrètement, Le Sale Gosse est une galette de rythmes et de mélodies à taper du pied, les cordes guitare machin et truc (non, je n’ai toujours pas appris leur nom) pour siffloter, quelques chœurs, et quelques autres instruments alternatifs (que je ne connais pas donc !), et des petits coups de trompette pour pimenter les sons.

Au bout du compte, malgré une première rencontre un peu froide, car même si je trouve également "insupportable les gens qui ne se trouvent pas d’autres défauts que leurs qualités" ("Un cri"), il ne faut pas sous estimer la mésestime. Donc, même si ce n’était pas gagné, Jules m’a fait bonne impression. Entre humour et réflexion, quatorze titres à vous repasser en douce en cas de canicule (ou pas).

 

En savoir plus :
Le site officiel de Jules et le vilain orchestra


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=