Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Luz
It’s Alive  (Hardly Arts)  octobre 2013

Nouveaux venus chez Hardly Arts (Shanon and the Clams, Hunx and His Punx), le quatuor exclusivement féminin originaire de Seattle, La Luz, réussit à prendre un premier départ énergique.

Hâtivement catégorisé dans le sous genre du surf rock, le groupe composé de Shana Cleveland (guitare), Abbey Blackwell (basse), Marian Li Pino (batterie) et d’Alice Sandhal (clavier) démontre une maîtrise musicale allant chercher du côté de la musique roots, latino ou encore folk vintage. Il faut dire que le bien nommé It’s Alive se permet d’aligner une petite collection de perles assez variées qui, enfilées bout à bout, finissent par livrer une parure réussie.

Ainsi, l’ingénieux titre d’ouverture "Sure As Springs", captive l’auditeur sans difficulté, entre sa guitare aux rythmes surannés (mais assumés) et un clavier clairement psychédélique. D’emblée, le ton est alors donné et la folie qu’évoque ce titre, dissimule à peine la précision du jeu des quatre filles qui amalgament les genres dans un esthétisme sonore de bon goût.

Et comme le sous-entend le titre de l’album, l’entité déborde de vie et les artistes s’avèrent être aussi joueuses que professionnelles. Même des titres à vocations instrumentales telles que "Phantom Feelings" suscitent des sourires de connivence, tant cette absence de parole, écho au titre, (traduisible par "Sentiments Fantômes") participe à un effet tout autant classieux que mystérieux.

Ailleurs, avec un chant alternant entre distance, harmonie vocale et lascivité (un peu comme The Sandwitches), la part belle est souvent faite à des productions qui collent aux voix comme une seconde peau. Un effet qui est évident sur l’envoûtant "You Can Never Know". Titre aussi sexy que l’affirme ses paroles ("How I want you so, You can never know") sur lequel la recherche de l’extase prend des allures de traversée du désert. D’abord avec une litanie de syllabes qui sont étirées avec style, ensuite avec un air de guitare qui semble vouloir donner forme, à lui seul, à la production. Plein d’une chaleur propre à prolonger l’été, un titre comme "Sunstroke" se retrouvera, quant à lui, sur un terrain entre Tarentino et un jeu musical digne d’un "guitar hero". Cette combinaison se suffisant à elle-même pour démentir les comparaisons trop faciles d’avec les girls band (type The Sangri-las) qui, sans être hors de propos, se retrouvent être un peu réductrices.

Mais La Luz, on le sent à travers tout l’album, est surtout un groupe qui a pour vocation le live. Et tout aussi réussi que peut être It’s Alive, ce dernier n’arrive que par à-coup timide à évoquer l’euphorie dont le groupe doit être le véhicule lors de leurs shows. Pour autant, l’album reste une réussite qui évolue sur une corde raide tendue entre l’ombre et la lumière, ou plutôt entre des développements sonores fleurant bon la nostalgie et des vocalismes entêtants.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Weirdo Shrine de La Luz
La chronique de l'album Floating features de La Luz

En savoir plus :
Le site officiel de La Luz
Le Bandcamp de La Luz
Le Facebook de La Luz


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=