Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cul de Sac & Damo Suzuki
Abhayamudra  (Strange Attractors)  novembre 2004

Damo Suzuki a réussi ces dernières années à faire oublier son étiquette un peu écrasante d'ex chanteur de Can en créant une œuvre en mouvement qui n'a pas à rougir des prouesses expérimentales de l'ancien mythique groupe allemand. A travers sa tournée sans fin sous le nom de Damo Suzuki Network, Damo propose des concerts-expériences dont le line-up est composé de musiciens tirés de la scène locale souterraine qu'il visite : pas un super backing-band jetable à la The Fall mais une rencontre de musiciens pour improviser autour des personnalités, influences et inspirations en compétition.

Si l'improvisation pure est un genre qui peut faire peur pour son coté arty poussé a l'extrême, la richesse et la variété des prestations de ces formations improvisées fait s'évanouir tous les a-priori. Rencontrer le Network en concert, c'est partir à l'inconnu tout en sachant être surpris et enflammé, une remise en question de la nature du concert et de la musique sans prise de tête, par dessus tout une expérience sonique hypnotique et violente.

Ce double disque capte une part particulière des prestations de Damo Suzuki, ce dernier ayant effectué sa tournée pendant de nombreuses dates (quarante en deux sessions) avec le même groupe. Et il ne s'agit de rien de moins que du groupe d'avant-rock américain Cul de Sac à qui on doit notamment le disque Ecim qui participera de manière décisive à l'ébullition de la nouvelle vague du tout début des années 90. Le groupe mené par Glenn Jones n'est par ailleurs pas inhabitué des collaborations de première classe, on retiendra ainsi le projet commun avec le regretté guitariste de génie John Fahey.

Sur les plus de deux heures de concerts enregistrées dans une qualité irréprochable tout en gardant l'énergie du live, toute la variété des expressions de Damo nous est proposé, la richesse des constructions et des sons des musiciens du groupe bostonien lui permettant de voyager d'une transe à une autre, tantôt contemplatif inaudible ou guttural à la Phil Minton, murmures mystiques, hystérie communicative, jamais dans une impasse et toujours habité entre grâce et vertige. Les concepts un peu théoriques de communication tacite entre les musiciens et de work-in-progress deviennent ici naturels dans une démonstration confondante mélangeant kraut-prog, influences indiennes, psychédélisme, drones ambiants et expérimentations diverses dans une direction commune en perpétuelle évolution.

On peut seulement se demander si vu le nombre de concerts communs ayant été donnés par la formation, l'association n'est pas passée du stade de l'improvisation à celui de la composition autour de ressorts découverts en improvisation. Question à laquelle on ne peut pas répondre ici mais qu'il restera à poser au groupe. Quelle que soit la réponse on trouverait des raisons de s'étonner : la complexité des constructions suggère une écriture bien rodée, la musique ne traversant jamais un des tunnels que rencontrent inévitablement les prestations totalement free, mais la flamme et la liberté des morceaux nous hurlent le contraire. Un voyage riche et vivant difficile à décrire mais qui met à genou.

Si c'est avant tout en concert qu'il faut découvrir le groupe – les musiciens des tournées françaises (membres de Sun Plexus, Permanent Fatal Error…) étant spécialement excellents dans cet exercice (en plus expérimental et moins proche de Can) et n'ont pas a rougir du CV de Glenn Jones et ses amis – ce double disque donne une photographie d'excellente qualité du meilleur de ce que peut proposer actuellement le Network, ceci en fait un document unique, indispensable et super-kiffant.

Ca vous nique la tête.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Damo Suzuki en concert au Festival MOFO 2004


Loopkin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=