Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Wedding Present
Seamonsters  (Camden)  mai 1991

1991 : après le succès de Bizarro, The Wedding Present rentrent en studio avec Steve Albini pour leur nouvel album. Le disque est attendu et les fans se demandent ce qu'ils vont bien pouvoir faire pour surpasser le précédent opus. Le précieux cd à la pochette épurée arrive donc sur les platines des fans après une difficile attente et avec un peu d'appréhension.

Dès la première écoute, dès le premier titre, dès les premières secondes, il est facile de sentir que l'on tient là quelque chose d'unique. Le volume est intentionellement très bas quand "Dalliance" commence. S'en suivent 40 minutes d'une plongée dans un univers sombre, violent et dans la découverte d'un chef d'oeuvre.

Le premier titre, "Dalliance" donc, annonce la donne et déroule sur 5 petites minutes une incroyable escalade dans le son, les guitares se cumulant les unes aux autres tandis que les distortions se multiplient pour créer un brouillard de plus en plus épais dans lequel la voix de David Gedge se déchire. Le malheureux qui aurait augmenté le volume de son ensemble hifi au début du morceau en sort assourdi, décomposé.

Il n'y aura aucune trêve dans l'album : sitôt la puissance du premier titre retombée, l'album enchaîne sur "Dare", court morceau à l'efficacité incroyable. Ici pas de mur de son mais une tornade dévastatrice sur le thème cher à Gedge qui est l'adultère ('Nothing can go wrong/if you're not here too long/Stay all night I dare you').

C'est sur "Suck" que l'on commence à voir l'importance de la batterie dans cet album. Là où la plupart des groupes utilisent principalement cet instrument pour donner le rythme, The Wedding Present, avec la complicité du roi Albini, le mettent au même plan que la guitare ou la voix. La batterie est omniprésente, pesante, variée et participe grandement à l'ambiance de chaque titre.

Après quelques excellents titres plus calmes, l'album atteint son apogée avec les deux morceaux siamois reliés par une ligne de larsen que sont "Lovenest" et "Corduroy". Alors que le premier propose de fabuleux roulements de batterie dans une atmosphère lourde et bruyante, le second alterne les changements de rythmes, les passages noisy et les envolées de guitares cinglantes ultra rapides à la Tommy ou George Best. Deux titres enchainés pour le sommet de l'album, deux lovesongs à la Gedge.

Après cette tempête, l'album retrouve le calme avec les derniers morceaux. Un calme tout relatif émaillé de quelques envolées distordues mais dans lequel on sent que l'orage est passé. Le disque s'achêve sur le magnifique "Octopussy", justement l'un de ces monstres marins dont nous parle David Gedge et qui retournent dans les profondeurs après avoir tout retourné sur leur passage.

42 minutes, 10 chansons (avec un seul mot pour chaque titre), à peine plus d'accords de guitare, le génie de Gedge, la patte d'Albini et un frisson à chaque écoute presque 15 ans après. L'album du siècle.

 

Note : en 2001 une version remasterisée et agrementée de différents bonus a été publiée. Même si elle contient certains titres enregistrés par Albini et issus des singles de Seamonsters, elle contient également des chansons qui n'ont pas grand chose à voir avec l'ambiance de l'album.

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hit Parade de The Wedding Present
La chronique de l'album Bizarro de The Wedding Present
La chronique de l'album Take fountain de The Wedding Present
La chronique de l'album Search for paradise de The Wedding Present
La chronique de l'album Live de The Wedding Present
La chronique de l'album Valentina de The Wedding Present
Articles : The Wedding Present - Le retour
The Wedding Present en concert à La Maroquinerie (16 mars 2005)
The Wedding Present en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
The Wedding Present en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The Wedding Present en concert au Trabendo (25 octobre 2005)
The Wedding Present en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
The Wedding Present en concert à L'Ubu (lundi 22 octobre 2012)
La conférence de presse de David Gedge - The Wedding Present (12 août 2005)

En savoir plus :

Le site officiel des Wedding Present : www.scopitones.co.uk


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=