Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Wedding Present
Take fountain  (Talitres)  février 2005

Pour la plupart des fans des premiers jours, la reformation surprise des Wedding Present est à double tranchant.

C'est peut être la meilleure nouvelle de ce début d'année mais c'est aussi le risque d'avoir une grande déception. Il était donc temps d'écouter ce nouvel album qu'un bon nombre de trentenaires n'auraient jamais imaginé avoir en main et de voir si après toutes ces années, David Gedge est toujours en mesure de renouer avec ses anciens succès.

Tout commence par le premier single Interstate 5 agrementé d'une petite intro. Nous ne reviendrons pas sur les paroles puisque depuis 20 ans, Gedge s'est fait le spécialiste des histoires de coeur tordues : les couples en danger, les adultères, bref c'est toujours sombre, ca finit souvent mal et ce n'est pas aujourd'hui qu'il va changer de thème.

En revanche pour un premier titre c'est un vrai coup de fouet. On retrouve la puissance de jadis, une voix bien placée et un rythme imparable. Plus étrange, la fin du morceau (version longue par rapport au single sorti fin 2004) qui aurait certainement une meilleure place sur une BO de Tarantino ou sur un album de Cinérama que sur le dernier opus de The Wedding Present.

La suite est un peu plus décevante. Certes la voix est là, inimitable, les mélodies sont intéressantes mais il faut avouer qu'on est loin des guitares de Tommy ou des atmospheres opressantes de Bizarro. C'est du Wedding Present des derniers albums, voire du Cinérama amélioré, mais il manque la petite graine de chef d'oeuvre que Gedge réussissait à mettre dans les productions du début des années 90.

Quelques morceaux sortent toutefois du lot : "It's for you", brut et sans fioritures, ou encore "I’m From Further North Than You" qui sera d'ailleurs le prochain single. Dommage qu'on ne retrouve pas sur l'album le fabuleux "Bad Thing" du premier single qui était surement le morceau le plus rapprochant de ce qui faisait le charme du groupe il y a une dizaine d'années.

Même s'il est loin d'être parfait, il est impossible de passer à côté de cet album : ceux qui ont connu les weddoes à la belle époque ne peuvent pas l'ignorer ne serait-ce que pour le nom sur la pochette et ceux qui découvrent le groupe ont de bonnes chances d'être séduits par ce très bon disque.

Seulement comme tous les groupes qui ont fait des chansons fabuleuses, il est très difficile de présenter un nouvel opus sans avoir à faire face à tous les fans qui ressortent leurs souvenirs et redemandent la même chose.

Attendons de les voir en concert : l'album apparaitra certainement sous un bien meilleur jour que sur disque.

Et ce sera une occasion d'entendre de nouveau des morceaux de Seamonsters en live!

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Seamonsters de The Wedding Present
La chronique de l'album Hit Parade de The Wedding Present
La chronique de l'album Bizarro de The Wedding Present
La chronique de l'album Search for paradise de The Wedding Present
La chronique de l'album Live de The Wedding Present
La chronique de l'album Valentina de The Wedding Present
Articles : The Wedding Present - Le retour
The Wedding Present en concert à La Maroquinerie (16 mars 2005)
The Wedding Present en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
The Wedding Present en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The Wedding Present en concert au Trabendo (25 octobre 2005)
The Wedding Present en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
The Wedding Present en concert à L'Ubu (lundi 22 octobre 2012)
La conférence de presse de David Gedge - The Wedding Present (12 août 2005)

En savoir plus :

*Le site officiel des Wedding Present : www.scopitones.co.uk


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=