Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Timber Timbre
Hot Dreams  (Full Time Hobby / PIAS)  mars 2014

Hot Dreams : un album en clair-obscur

"I wanna find another daydream, another nightmare" ("Hot Dreams")

Trois ans après Creep On Creepin’ On, les canadiens Timber Timbre - Taylor Kirk, Simon Trottier et Mika Posen - sont de retour. Leur nouvel album Hot Dreams (label PIAS) nous replonge dans leur univers particulier : un monde cinématographique, certes bizarre et un peu effrayant mais aussi attirant et sensuel.

Se lancer dans l’écoute des dix nouvelles chansons de Timber Timbre ressemble à s’aventurer dans le terrier du lapin. Dès les premières notes, nous descendons vers les ténèbres et nous sommes transportés, comme Alice, dans un univers fantasmagorique. Comme la voix off d’un film, le chant grave de Taylor Kirk se déploie avec sobriété et sérénité. Le rythme est souvent pausé et le ton presque narratif. Le débit de parole constant ne nous laisse aucun moment de répit. Au fur et à mesure que Kirk égrène ses mots de manière envoûtante, des images étranges et inquiétantes se dessinent devant nos yeux. Elles s’accumulent dans notre esprit, comme les évènements d’un rêve qui s’enchaînent sans cause apparente.

Ce sont des paysages qu’une ruine ronge sans repos, des paysages comme le "Grand Canyon" dans le sixième morceau, où la mort paraît prête à s’élancer sur nous à chaque instant. Les paroles de "Beat the drum slowly" laissent entrevoir un ensemble dominé par la déliquescence, avec un imaginaire qui n’est pas sans rappeler Sunset Boulevard de Billy Wilder : "The swimming pool / yards marked by emerald coffins / we heard crimes often and softly" ("La piscine / des jardins marqués par des cercueils émeraude / nous entendons des crimes souvent et doucement"). Les morceaux percent à jour des scènes décousues porteuses d’une intimité qui refuse de se dévoiler complètement. Et c’est le mystère irrésolu de cette musique qui paradoxalement éblouit, ensorcèle, et captive.

À cette étrange attirance du ténébreux vient s’ajouter celle de la volupté. Hot Dreams nous immerge dans une réalité autre, celle de l’esthétique fin-de-siècle où les plaisirs sont délibérément mélangés avec la décadence. Le voile des pénombres se lève peu à peu ou plutôt se déchire lentement par l’effet de brefs rayons de lumière qui traversent les diverses chansons. Le titre éponyme est une claire invitation à la sensualité qu’accentuent les cuivres de Colin Stenton. Avec une grande maîtrise et limpidité, les musiciens amplifient la gamme de leurs sons pour adopter des tonalités différentes et variées. "Curtains!?" par exemple emprunte au Krautrock et au R&B.

L’éclairage tenu des néons de la vidéo promotionnelle se projette sur l’univers cauchemardesque : les musiciens réussissent un tour de force. Ils transforment l’obscurité en un tableau fourmillant de délices où la "confusion" n’est pas angoissante mais tentante et "tiède" comme l’indiquent les paroles de "Grand Canyon". Hot Dreams n’est pas l’évocation d’un monde que nous voudrions fuir à tout prix, même si cette invitation est proposée dans "Run from me". Timber Timbre tisse une toile d’araignée entre fascination de l’énigme et désir dans laquelle nous sommes fatalement piégés, ils édifient un labyrinthe où nous nous retrouvons coincés mais d’où nous refusons de nous échapper.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Timber Timbre
La chronique de l'album Creep On Creepin'On de Timber Timbre
La chronique de l'album Sincerely, Future Pollution de Timber Timbre
Timber Timbre en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2011 (lundi 21)
Timber Timbre en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Timber Timbre en concert au Festival La Route du Rock #25 (vendredi 14 août 2015)
Timber Timbre en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
L'interview en VO de Timber Timbre(mercredi 19 février 2014)
L'interview de Timber Timbre (mercredi 19 février 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Timber Timbre
Le Myspace de Timber Timbre
Le Facebook de Timber Timbre


Irene Alvarez         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=