Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Richard Reed Parry - Owen Pallett
Music for Heart and Breath / In Conflict  (Deutsch Grammophon / Domino / Secret City)  juin 2014

Richard Reed Parry et Owen Pallett partagent plus que des origines Canadiennes et Arcade Fire. Ils partagent un goût commun pour la musique savante, pour une musique fine et intelligente. Il y a quelque chose de précieux chez ces deux-là, quelque chose qui touche à l’intime. Si l’un parle au cœur et à notre organisme, l’autre parle à l’âme.

Richard Reed Parry Music for Heart and Breath (Deutsche Grammophon, juin 2014)

Chez Reed Parry, c’est le corps humain, le rythme de l’enveloppe charnelle, leurs fonctions involontaires et naturelles qui servent de guide. Le musicien influencé par la musique "classique" contemporaine (de John Cage à Stockhausen, en passant par Arvo Pärt ou Pierre Schaeffer) a demandé aux musiciens Nico Mulhy, le yMusic ensemble, le Kronos Quartet et Aaron et Bryce Dessner (The National) de jouer les compositions au tempo des battements de leur cœur (écouté grâce à un stéthoscope) ou de leur respiration. Le résultat est fascinant, les compositions pleines de fragilité semblent presque parfois spectrales et au fil des écoutes sonnent comme une évidence. Le rythme devient squelette, les notes deviennent épiderme, les mélodies l’hémisphère droit de notre cerveau. Plus organique que purement cérébrale, la musique de Reed Parry agit comme une inspiration / expiration.

Owen Pallett In Conflict (Domino / Secret City, mai 2014)

La musique d’Owen Pallett (anciennement Final Fantasy) bien que différente dans sa forme plus pop est dans le fond toute aussi touchante et poignante… Et ce In Conflict est la preuve de son immense talent. Un talent qui se diffuse dans ses collaborations (Fucked Up, The National, Beirut), dans son travail de producteur, d’arrangeur (Taylor Swift par exemple), dans ses analyses musicales de Daft Punk, de Katy Perry ou encore de Lady Gaga dans Slate ou bien sûr et surtout dans ses compositions et ses mélodies.

Ce qui se dégage le plus de ce disque, c’est cette capacité d’allier de grandes mélodies, un orchestre symphonique pleinement employé (le Filmharmonic Orchestra de Prague sonne comme rarement) et un univers musical qui lui est propre. Comment ne pas se sentir happé par cette musique pleine de grâce, d’apparence (et seulement d’apparence) simple mais non dénuée d’une véritable puissance émotionnelle, mélange d'élans orchestraux, de pop vertigineuse et de musique électronique ?

Sombre et torturé, In conflict traite de la dépression, de la compassion, de la douleur, de l’identité sexuelle. Si le trouble est partout, il est assez évident de sentir la douleur et l’empathie que Pallett s’efforce de transmettre. De ce pathos, il fait ressortir une musique intense, lumineuse, d’une grande richesse, entre fulgurance et acmé mélodique. La présence de Brian Eno (aux claviers, guitares et aux chœurs) n’y est peut-être pas pour rien, notamment dans l’enveloppe sonore globale. Reste une musique belle (à pleurer parfois), un disque définitivement magnifique.

Oui, Richard Reed Parry et Owenn Pallett partagent plus que leurs origines et le barnum Arcade Fire. Ils sont pour le premier le corps et pour le second l’esprit d’un même organisme musical.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Heartland de Owen Pallett
La chronique de l'album A Swedish Love Story de Owen Pallett
Owen Pallett en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)

En savoir plus :
Le site officiel de Richard Reed Parry
Le site officiel de Owen Pallett
Le Soundcloud de Owen Pallett
Le Myspace de Owen Pallett
Le Facebook de Owen Pallett


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=