Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Homeboy Sandman - Freddie Gibbs & Madlib
Hallways / Piñata  (Stones Throw Records)  septembre 2014

Parmi les belles surprises de l'année (2014 n'aura pas été radine en la matière), deux sont sorties chez Stones Throw. À bientôt 20 ans, le label américain est en forme olympique.

Le disque de Homeboy Sandman s'intitule Hallways. C'est le premier album qu'il fait pour Stones Throw, mais ce New-yorkais de 34 ans, ancien prof et barman, rappe depuis une petite décennie. Ironie du sort, ses deux métiers précédents sont une définition plutôt pertinente de sa musique : érudition et ironie, science du flow mais aussi des silences, léger mais jamais anodin... oui, Homeboy Sandman est un prof dans un bar. Un putain de bon prof, dans un bar où on sert les meilleurs shots. Un lieu vraisemblablement hype, de l'aveu de l'Américain lui-même : "I'm surrounded by hipsters. What does that say about me ?"

Pas un bar dans lequel Freddie Gibbs traînerait. On imagine plus volontiers cet Angeleno dans un petit rade fréquenté par les gangstas de son acabit, en train d’alterner les mauvais coups et l’écriture d’un rap revendiqué comme "authentique", c’est-à-dire crédible, importé directement de la rue. Comme bien souvent, certes, mais Freddie n’étant pas le genre de gars qu’on a envie de contredire, on le croit sur parole. Une parole délivrée méthodiquement, avec morgue et pondération, bien au fond du temps. Quand on sait qu’on est dans le vrai, pas la peine de crier.

Ces deux collègues de label, tous deux trentenaires, ont beau avoir de probables références communes et s’être déjà croisés (sur un titre de Blu), on a pourtant du mal à les associer. Avec ses samples de Philip Glass et ses instrumentaux originaux, Homeboy Sandman répond plutôt à l’image du rappeur intello, iconoclaste, écouté par des universitaires de gauche et des amateurs de rap démonstratif et souvent au dix-huitième degré (dans la lignée de Busdriver), là où Freddie Gibbs est un caïd revendiqué qui rappe souvent sur les affaires pas très nettes qu’il mène en dehors de son activité artistique. C’est un peu l’école Delerue vs. l’école de la rue.

Les parties musicales de Gibbs, certes plus facilement prévisibles (autant que son producteur Madlib puisse l’être), ne déméritent pas, loin de là. Leur monochromie fait même la force de l’album : comme à son habitude, Madlib est allé piocher dans d’obscures sources des années 1960-1970, bandes originales Blacksploitation, compositions à la Goraguer et autres extraits de séries bizarres pour accoucher d’un écrin stupéfiant, parfaitement adapté à la diction à la fois douce et menaçante de Freddie Gibbs.

C’est vers le disque de Homeboy Sandman que je reviens le plus ces derniers temps, saisi à chaque écoute par la qualité de chaque morceau, l’humour qui s’en dégage, les productions inventives de ses amis Jonwayne et Oh No, et la transe dans laquelle il plonge immanquablement. Mais il ne fait aucun doute que ces albums se retrouveront tous deux dans mon top 5 de l’année.

 

En savoir plus :
Le Myspace de Homeboy Sandman
Le Facebook de Homeboy Sandman
Le site officiel de Freddie Gibbs
Le Soundcloud de Freddie Gibbs
Le Myspace de Freddie Gibbs
Le Facebook de Freddie Gibbs


Mickaël Mottet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=