Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Danse du Diable
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  novembre 2014

Seul en scène de Philippe Caubère.

Créé en 1981, ce spectacle mythique est à la fois le même et un autre que celui d'origine. Philippe Caubère, 33 ans après, n'est plus un jeune homme revisitant son enfance et son adolescence finalement encore assez proche.

Quand il interprète aujourd'hui sa mère et toute la galerie de personnages marseillais l'entourant, il est souvent plus âgé que ses modèles et ceux qui venaient à peine de disparaître ou étaient encore en vie sont maintenant perdus dans les brumes de ses souvenirs déjà lointains.

Si "La Danse du Diable" conserve toute sa force scénique et son pouvoir d'amuser et d'émouvoir, elle a gagné - patine du temps oblige - en profondeur. D'une certaine façon, le diable a gagné, ou plus exactement croyait avoir gagné, et ce retour de Philippe Caubère est un dernier combat décisif contre lui.

Avec ses références désormais historiques, du général de Gaulle à Jean-Paul Sartre, on pouvait craindre qu'il y ait désormais un hiatus entre l'auteur-acteur et son public qui n'a pas vécu l'époque où De Gaulle et Sartre se battaient comme chat et chien sur les théâtres politiques des années 1950-1960.

Et pourtant, c'est le contraire qui se passe. Même si une bonne moitié de ses auditeurs aurait besoin de Wikipédia pour savoir de quoi il parle, le fossé ne s'est pas creusé et tout le monde rit de bon cœur quand le petit Ferdinand Faure, dans sa chambre close, communique avec François Mauriac ou singe Malraux faisant entrer Jean Moulin au Panthéon...

Les plus jeunes encore découvriront tout ce qu'une génération de comiques communautaires, de Michel Boujenah à Gad Elmaleh, doit à la mère marseillaise de Philippe Caubère dans l'invention de leur mère pied-noir. Les autres s'amuseront de la description de ce cours de comédie soixante-huitard dans lequel le comédien fait ses premières armes ante-Mouchkine.

Le retour de cette "Danse du Diable" menée toujours tambour battant, c'est aussi une source de nostalgie pour une époque morose comme celle des années 2010 : s'y lit une France en mouvement, où les grands hommes faisaient rêver les petits bonhommes et les poussaient à s'inventer un destin presque aussi glorieux que le leur...

Acteur indépassable, qui n'avait rien perdu de sa superbe dans "Marsiho", son spectacle théâtral le plus récent qui traitait de Marseille vu par le grand écrivain André Suarès, Caubère est capable de faire un grand pas dans le passé.

On espère et on attend de lui qu'il fasse bientôt un grand saut dans un présent futur où, sans nul doute, il aura aussi beaucoup de choses à faire passer au tamis de son immense talent.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=