Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Andoni Iturrioz (Je rigole)
L'insolitude  (J'ai vécu les étoiles / Musicast)  septembre 2014

Qui chante le matin est peut-être un oiseau fut son premier album, en toute poésie. Il était Je Rigole, il est à présent Andoni Iturrioz. Mais la voix est la même, alors pourquoi changer de nom ? Je rigole présageait de trop d’humour, ou trop de cynisme. Bref, he’s back : L’insolitude. Mais qu’est-ce donc ? Découvrons-le ensemble.

Assaillons ce poète de nos questions, partons à l’abordage de ce pirate de la musique. Etre un voyage plutôt qu’un homme, chercher à comprendre l’impalpable, enrober de poésie ce qui nous dépasse. C’est qu’il faut avoir un sacré sens de l’humour pour rire de ce qui ne dépend pas de nous (plutôt que de s’en plaindre).

Avant d’être chanteur, Andoni Iturrioz est d’abord un auteur, un sacré tourneur de phrases, un audacieux poseur de questions "Combien je dois rire pour être content ? Combien de tristesse je dois marcher ? Est-ce que râler se paye comptant ? C’est combien le bonheur ?" ("Combien").

"Comment vit-on quand on est seul, sans se sentir abandonné, quand la solitude ne gueule que pour nous dire qu’on est aimé / Quand le désert est une richesse, / Comment le dire, comment dit-on, je l’appellerai l’insolitude / On n’est pas seul on est en route, on a la foi, on croit au doute, les courant d’air sont les messages / Et les cailloux ont tous raison quand il s’agit de comprendre le monde" ("L’insolitude").

En l’écoutant, vous vous rendrez compte que finalement vous n’avez mal à rien, que Lisa est gentille puisqu’elle reste méchante, qu’on n’a pas perdu la foi, on l’a seulement déplacée, que la haine est la mort vivante et que l’amour est la mort naissante, que le bonheur est planqué dans la lumière d’une étoile… "Choubidou", "nous ne sommes plus qu’un écho dans l’espace-temps".

Et puis Andoni Iturrioz est aussi un compositeur sauvage et indomptable, mêlant crissements et vagissements, silence et hurlements, bouffées de fumée chamanique et boulettes de viande à la sauce gribiche, incantations vaudou et envolées liturgiques. Il s’entoure pour cela de Bertrand Louis, Lisa Portelli, Xuan Lindenmeyer, Jean-Brice Godet et Benjamin Vairon. Une sacrée troupe ironique et complètement perchée. De la musique expérimentale ? D’accord. Je prends.

Et ce n’est pas fini. Que seraient les textes sans les rimes ? Que seraient les sons sans les vocales ? Il sait aussi chanter le bougre. Et pas d’une commune mesure. Plutôt d’une voix ondulante, oscillante, tonitruante ou caressante, surfant sur les hauteurs, plongeant dans les abysses, nageant aisément dans des dimensions improbables, une voie maîtrisée à la perfection. J’ai même cru un moment qu’il faisait lui-même le vent dans les branches.

Ecoutez donc Andoni Iturrioz, laissez-vous émerveiller par la qualité des textes, par la folie de la musique, et par la poésie ironique et onirique avec laquelle il sait décrire ce qui nous entoure tout le temps, nous questionne parfois et nous obsède de temps en temps.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le roi des ruines de Andoni Iturrioz
La chronique de l'album J'ai vécu les étoiles de Andoni Iturrioz
La chronique de l'album Qui chante le matin est peut-être un oiseau de Je rigole


En savoir plus :
Le site officiel de Andoni Iturrioz
Le Soundcloud de Andoni Iturrioz
Le Myspace de Andoni Iturrioz
Le Facebook de Andoni Iturrioz


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=