Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arcade Fire
Funeral  (Rough Trade / PIAS)  février 2005

Il y a à peu près un an, des amis bien informés et établis au Canada m'avaient parlé de ce groupe qui commençait à affoler le milieu du rock alternatif nord américain.

Sur la foi d'une démo jouissive (désormais disponible aux concerts du groupe) un bon nombre de labels ont commencé à convoiter cette future poule aux œufs d'or…

Mes sources étaient sûres car un an après, le collectif canadien, montréalais pour être précis, est en passe de mettre l'Europe à genou avec un disque fourre-tout incroyable, dont la principale force est son côté difficilement classable. C'est certainement ce qui fait l'originalité de ce premier album.

Il mêle habilement des éléments classiques du rock indépendant nord américain (les Pixies en tête), du folk bancal ainsi qu'un brin de pop baroque et lyrique. Win Butler et Régine Chassagne, entité bicéphale de The Arcade Fire savent aussi s'entourer de collaborateurs talentueux et atypiques, qui aiment se donner une image austère et étrange sur les photos de presse.

Mais cela reste une façade, car il faut absolument voir ce collectif sur scène. Nombreux (dont le rédacteur de cette chronique) sont ceux qui on assisté ébahis et émerveillés aux assauts sonores et scéniques de ces montréalais… Mais revenons aux morceaux de ce disque. Il faut déjà passer outre ce titre en trompe l'œil, Funeral. Les rumeurs allaient bon train sur les enterrements qui ont accompagné l'enregistrement, comme quoi ce disque était une catharsis… Il n'en est rien…

Les morceaux qui peuplent cet album ne sont pas qu'une suite de requiem plombés. Bien au contraire. Bon nombre de morceaux font ripaille de la vie, comme le nerveux " Neighborhood 2 ( Laika)", qui rappelle les meilleurs guitares des Pixies. "Neighborhood 1" est une incroyable bouffée d'air frais, un morceau terriblement dansant pas si éloigné de New Order, tout comme ce "Rebellion".

"Une année sans lumières" est un morceau beaucoup plus apaisé, porté pas les paroles bilingues teintées de surréalisme. "Neighborhood n°4" s'inscrit dans un registre plus classique, même si le morceau sonne comme du folk maladif, rehaussé par un violon mélancolique. "Crown of Love" est une magnifique chanson d'amour et surtout un morceau à la beauté exaltée.

Funeral reste un disque déroutant, qui surprend constamment l'auditeur. Ces canadiens sont vraiment à l'exact opposé de leurs académiques et dogmatiques voisins du label Constellation et sont à rapprocher de l'effervescente scène de Toronto ( Broken Social Scene, Stars) et sa chatoyante mosaïque pop.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à la Maison de la Radio (White session) (9 mars 2005)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Arcade Fire (1er mars 2005)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=