Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Raphaël
Somnambules  (Play On / Paris 1900)  avril 2015

Raphaël : chanteur issu d’un milieu bourgeois, à l’allure androgyne, qui a vendu 1,8 millions CD du même album il y a une décennie, dont les textes frôlent parfois la poésie ou le surréalisme… Bref, auteur / compositeur / interprète qu’il est assez bien vu de mépriser en arguant un côté "commercial", assez usurpé au vu de ses deux derniers opus tellement sombres et en décalage avec Caravanes que peu d’oreilles se sont hasardées à les écouter.

Cette fois, il revient avec Somnambules, un album sur l’enfance, accompagné d’une chorale d’enfants ; ça sent bon le flop et la niaiserie. Sauf que non, et c’est heureux ; durant les 32 minutes de ce disque, on se régale !

L’enfance made in Raphaël, ce n’est pas un package rose-bonbons acidulés, sourires et bienveillance. Cela aurait pu, vu la sienne (en tout cas, ce qu’il en dit). Mais l’époque n’est pas à la niaiserie. Dans ses textes, on retrouve la violence des angoisses enfantines ("Somnambules") de l’éducation ("Arsenal"), la violence des bagarres "pour rien" si ce n’est pour la fraternité ou le sentiment d’appartenance à un groupe qui naît de ces bastons ("Sur mon dos"), la violence sociale ("Ca sent l’essence"), la violence de la solitude intime quand un drame endeuille le cocon familial censé protéger ("Maladie de cœur"), la violence de la nostalgie ("Ramène-moi en arrière").

Des paroles sombres, une voix grave. De l’acoustique exclusivement. Mais au milieu de cette tristesse, la légèreté et la vivacité des voix d’enfants d’une chorale d’école, absolument pas professionnelle, qui portent Raphaël et l’emportent comme des eaux vives. La tendresse du chanteur, jeune papa, afflue également, pas de digue possible, c’est bien là. La chaleur de ses paroles susurrées dans "Tous mes petits enfants" (sur une voix aigue exceptionnellement), leur empathie dans "Somnambule", leur douceur dans "Sur mon dos" constituent le "petit truc en plus" de cet album, indéniablement.

Il y a quelques années déjà, Raphaël avait assuré lors d’une interview télé qu’être en couple et avoir un enfant, c’était ça la liberté. Parce que cette bulle d’amour formait une base solide qui protégeait de tout et donc permettait tout. Le chanteur a réussi à faire ressentir cette idée dans Somnambules. Mais il s’y dégage aussi et surtout une impression paradoxale de tendresse et de brutalité, de naïveté et de dureté, toutes ces émotions et ces vérités propres à l’enfance.

Somnambules est un album qui laisse, une fois encore, des mélodies et des textes qui s’éparpillent et tournent dans la tête. Peut-être le meilleur opus de Raphaël, même s’il connaîtra certainement un accueil plus mitigé car un peu moins aisé à saisir que Caravanes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gabriel Fauré : Horizons de Pierre Fouchenneret - Simon Zaoui - Raphaël Merlin - David Lefort
La chronique de l'album Lignes Parallèles : Haydn - Lipatti - Mozart de Julien Libeer & Les Métamorphoses & Raphaël Feye
La chronique de l'album Les 1001 Nuits du Jazz de Raphaël Imbert, Johan Farjot & guests
La chronique de l'album Faune de Raphaël Pannier Quartet
La chronique de l'album Jazz Age Centenaire Edition 1920 de Scott Emerson, Jérôme Etcheberry, Félix Hunot & Raphaël Dever
La chronique de l'album Full-Throated Messianic Homage de Sons of Raphael
La chronique de l'album Gabriel Fauré : Horizons II de Simon Zaoui - Pierre Fouchenneret - Raphaël Merlin - Marie Chilemme - Quatuor Strada
La chronique de l'album Mieczyslaw Weinberg de Raphaël Feye & Les Métamorphoses
Raphaël en concert au Festival des Terre-Neuvas de Bobital 2004
Raphaël en concert au Centre ville (2 juillet 2004)
Raphaël en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
Raphaël en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Raphaël en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Vendredi
Raphaël en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - samedi 14 septembre
Raphaël en concert à Georges Belliveau - Annette - Caroline Savoie - Les Païens - Isabelle Longnus - Raphaël Bu (lundi 21 et mardi 22 mars 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Raphaël
Le Facebook de Raphaël


Nathalie Clément         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=