Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Vendredi 3
Big Freedia - St Paul & the Broken Bones - Laetitia Sheriff - Royal Blood - Black Label Society - Ben Harper - Skip The Use - Off !  (Presqu'île de Malsaucy, Territoire de Belfort)  du 3 au 5 juillet 2014

Réjouie, inspirée et résolue, j’arrive sur le site des Eurockéennes le cœur rempli de tous ces je-ne-sais-quoi qui font que la vie est belle.

De fait, je ne parlerai pas de cet epic fail qui consista à aller voir à quoi ressemble Big Freedia. Si je m’incline devant l’aura de Freddie Ross et sa défense absolue et juste de la culture queer, sa bounce musique, elle, ne "passe" pas – mais alors pas du tout... Si bien que St Paul & the Broken Bones apparaît comme le messie ouvrant résolument ces Eurocks. La prestation vocale de Paul Janeway est époustouflante : grandiose soul salutaire incarnée par ce chanteur visiblement habité par l’esprit des plus grands – Otis Redding et Aretha Franklin, nous susurre le dossier de presse. Tout cela plane au-dessus de la Grande scène comme un nuage musical bienheureux et prometteur.

Ah enfin ! Enfin la voilà ! On m’avait dit... Je l’ai ratée... Une fois, deux fois, trois fois... Allons donc écouter Laetitia Sheriff. Si je suis convaincue en quelques titres de son âme de rockeuse forte et mélancolique à la voix chaude et profonde, la prestation scénique reste trop minimale, bien discrète et presque gênée. Dommage, car elle pourrait habiter l’espace comme jamais... Dans l’attente de la voir dans une autre scène, une autre ambiance, pour infirmer mes dires.

Si les Royal Blood ne révolutionnent pas le rock (mi-garage mi blues) qu’ils affectionnent, ils bluffent néanmoins par leur présence sur la Grande scène. Tout en décontraction et en puissance, le set de Mike Kerr et Ben Thatcher a de quoi satisfaire le public et confirmer l’adoration dont ils sont l’objet depuis une petite année. Un grand bravo au batteur qui, dès l’entrée sur scène, tient son téléphone portable à la main, version "chat vidéo", afin de montrer à un ami visiblement amoché la vue imprenable de la Grande scène et qui, dès le quatrième morceau, est descendu de scène, a traversé l’espace de la fosse et du public, pour aller donner, sur la plate-forme PMR, une de ses baguettes à un jeune ébahi – que je recroiserai plus tard et qui tiendra toujours aussi fièrement la relique.

Black Label Society, ou le heavy metal à l’état pur. Crâne et crucifix chevillés au micro, cheveux longs maltraités par un headbang des enfers, pieds rivés sur les retours, riffs parfaits sur une Gibson Flying V : pas de doute, nous sommes bien face à Monsieur Zakk Wylde, l’inénarrable et ex-guitariste d’Ozzy Osbourne. Ça "fait grave le taff", comme diraient certains, et on en profite un maximum puisque la programmation "métal" est encore, cette année, réduite à sa portion congrue (mais de qualité, ne crachons pas dans la soupe pour autant)...

Ben Harper a bercé mon adolescence, et Fight for Your Mind est, sans aucun doute, l’album que j’ai le plus écouté dans ma vie. Tout en humilité et en technicité, Ben Harper happe le public en quelques secondes, par son charisme sage et ses doigts de fée.

On louera la richesse de la setlist (et l’interprétation sans faille de "Burn one down" que je savoure la larme à l’œil) et le calme olympien de cette icône, auréolée de ses apôtres innocents à la complicité fidèle. Un concert ressenti comme une communion sous le signe de l’excellence.

L’essai était ambitieux et audacieux mais n’a pas, selon moi, été transformé. Les Skip The Use avaient carte blanche sur la Grande scène pour proposer un concert participatif, c’est-à-dire gonflé de quelques invités illustres.

Oui mais voilà : hormis ces apparitions, rien n’a vraiment fait la différence avec le concert de STU aux Eurocks en 2013... Et cela est bien dommage, entre nous. Qu’ont fait les invités ? On a chanté "La Fille du coupeur de joint" avec un Thiéfaine fringant et rajeuni, et... On a tenté d’entendre les voix d’HollySiz et de Jeanne Added, bien perdue sur cette immense scène et bien trop discrète dans cette reprise de "Smells Like Teen Spirit". Il faut dire que Matt Bastard prend toute la place, hurle, emmerde le Front National, et peine, tout simplement, à partager la scène... Vraiment, vraiment dommage.

Pour ne pas rester sur cette déception scénique et musicale, on court voir Off !, parce que le punk, c’est la vie. Ça joue dans le noir, et ça propulse le corps affaibli dans les affres sauvages des dépendances diverses et variées de Keith Morris (Black Flag, Circle Jerks) qui va bientôt, nous dit-on, publier son autobiographie intitulée My Damage : 40 Years On The Front Lines Of Punk. Pour l’instant, on profite de l’énergie du mythique bonhomme qui revient de si loin et n’a pas perdu ni sa verve ni son culot sur scène. Une fin aussi brute que belle pour cette première journée.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Codification de Laetitia Sheriff
La chronique de l'album Games Over de Laetitia Shériff
La chronique de l'album Pandemonium, Solace and Stars de Laetitia Shériff
La chronique de l'album Stillness de Laetitia Shériff
Laetitia Sheriff en concert au Festival de Dour 2004 (jeudi)
Laetitia Sheriff en concert au Festival Au Pont du Rock 2005
Laetitia Sheriff en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Laetitia Sheriff en concert à La Péniche (dimanche 10 octobre 2010)
Laetitia Sheriff en concert au Nouveau Casino (jeudi 17 décembre 2014)
Laetitia Sheriff en concert au Festival Les Vieilles Charrues #30 (édition 2022)
L'interview de Laetitia Shériff (mardi 14 octobre 2014)
Royal Blood en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
La chronique de l'album Diamond on the inside de Ben Harper
La chronique de l'album White lies for dark times de Ben Harper and Relentless 7
La chronique de l'album Get Up ! de Ben Harper & Charlie Musselwhite
La chronique de l'album No Mercy in this land de Ben Harper & Charlie Musselwhite
Ben Harper en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Ben Harper en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008 (jeudi)
Ben Harper en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)
Ben Harper en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Les Découvertes
Ben Harper en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
La chronique de l'album eponyme de Skip The Use
Skip The Use parmi une sélection de singles (octobre 2011)
Skip The Use en concert au Festival Art Rock 2010
Skip The Use en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Skip The Use en concert au Splendid (jeudi 29 mars 2012)
Skip The Use en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Skip The Use en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi
Skip The Use en concert à Main Square Festival 2012 - Samedi
Skip The Use en concert au Festival Art Rock 2013 - vendredi, samedi et dimanche
Skip The Use en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi
Skip The Use en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Skip The Use en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
Skip The Use en concert au Festival Les Francos Gourmandes #3 (édition 2014) - vendredi 13 juin
Skip The Use en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Jeudi
La chronique de l'album Off with your heads de The Cornflakes Heroes
La chronique de l'album Monofonicorama - Best off 2005-1992 de Pascal Comelade
La chronique de l'album Walk It Off de Tapes 'n Tapes
La chronique de l'album Rip It Off de Times New Viking
La chronique de l'album On / Off / Safety / Danger de Birdpen
La chronique de l'album Off the screen de Frozen Yellow Spot
La chronique de l'album I Love You But I Must Drive Off This Cliff Now de Got A Girl
La chronique de l'album Take off de Théo Cormier
La chronique de l'album Take Off de Gustave Reichert
Oldies : Jefferson Airplane - Take Off

En savoir plus :
Le site officiel du festival des Eurockéennes de Belfort
Le Facebook du festival des Eurockéennes de Belfort

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Sheriff (14 octobre 2014)
Geoffroy Barthélemy et Alcatraz (8 janvier 2010)


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
en reprise :
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=