Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Explosions in the sky
The earth is not a dead cold place  (Temporary residence)  novembre 2003

Ce troisième album d’Explosions in the Sky s’échappe avec succès du systématisme du mur avec lequel le groupe s’était distingué sur son précédent disque, la puissance implacable du "Those who tell the Truth" et leurs concerts habités les avaient en effet fait rentrer rapidement dans le panthéon du post-rock épique haut en couleur où ils risquaient de se sentir à l’étroit.

Désormais on sent clairement l’influence de la pureté incandescente de Sonna (groupe fabuleux et méconnu qui sévit aussi sous le haut patronnage de l’enthousiasmant label Temporary Residence), les crescendos délaissant ainsi un peu de puissance brute au profit de relances mélodiques en faux plat limpides, lumineuses et imparables. Cet effort de composition coupe l’herbe sous le pied (si c’était nécéssaire) des mécréants qui voient dans le post rock une écriture au kilomètre. Ici la construction des morceaux est d’une évidence et d’une fluidite qui permet une expression libre et riche, ceci parmi un tas d’autres raisons participe au fait que le nouveau disque d’EITS est une réussite

Le titre The earth is not a dead cold place traduit bien ce désir de ne pas s’enfermer dans un apitoiment de rigueur qu’on retrouve déjà dans la mélancolie romantique et éthérée des Rachel’s ou le désespoir véhément du Silver Mt. Zion. Ici on veut y croire malgré tout et cet enthousiasme permet l’accès à un univers onirique de béatitude rarement défriché dans un post-rock ici au service de frappes chirurgicales sur nos émotions les moins sombres.

Le premier titre "First Breath after coma" tire bien son énergie et ses accélérations enivrantes de cet optimisme qui convaint une fois le but atteint, que celui-ci n’importait pas tant que le chemin parcouru. Rarement l’écoute d’un disque nous traduit aussi limpidement une expérience authentique riche et enflammée sans le poids poisseux du pathos, une histoire sans parole, positive et sans barrage. On s’étonne à vrai dire un peu de la confidentialité relative de ce groupe quand on pense au succès (mérité) qu’a connu Sigur Ros ces dernières années dans un genre proche et avec un peu de lourdeur, ceci pour tenter les afficionados des Islandais qui ne connaissent encore pas d’équivalent à "Poplagid".

La grande découverte de cet album c’est bien de nous persuader que les plus belles propositions ne naissent pas toujours du trouble ou de la souffrance (on pense encore au merveilleux mais tellement à vif dernier album du Silver Mt. Zion pour ce pendant-ci), mais parfois d’une foi sereine, sans aveuglement mais optimiste : la passion. Le doute et l’inconnu sont désormais observés sans angoisse comme une promesse dans un espace des possible sans limite où la violence est force de proposition et où les mots sont fatalement vides de sens pour vous convaincre que ce disque est indispensable voire parfois merveilleux.

Quelques éclats de poussières d’étoile dans l’ombre humide.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album All Of A Sudden I Miss Everyone de Explosions in the sky
La chronique de l'album Take care, take care, take care de Explosions in the Sky
Explosions in the sky en concert au Trabendo (27 février 2007)
Explosions in the sky en concert au Festival Primavera Sound 2008
Explosions in the sky en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Samedi 8 juillet
L'interview de Explosions in the sky (janvier 2007)


Loopkin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=