Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chu & Blossom
Charles Chu et Gavin Kelly  octobre 2015

Réalisé par Charles Chu et Gavin Kelly. Etats Unis. Comédie dramatique. 1h38 (Sortie le 28 octobre 2015). Avec Charles Chu, Ryan O'Nan, Alan Cumming, Melanie Lynskey, Mercedes Rueh, Stasey Caitlin et Annie Potts.

Le cinéma indépendant américain tourne en rond depuis quelques années et, sauf exceptions, les films se suivent, se ressemblent et ne laissent aucun souvenir.

Parmi les rares œuvres mémorables, était sortie en 2012, "The Brooklyn Brothers", film modeste et sensible, qui racontait comment deux garçons que rien ne destinait à se rencontrer finissait par former un duo musical et à connaître le succès à mesure que leur amitié grandissait.

Eh bien, à la fin de "Chu & Blossom" de Charles Chu et Gavin Kelly, on ressent le même sentiment qu'en sortant de "The Brooklyn Brothers", le même plaisir à s'être fait embarquer dans une petite narration qui n'avait pour but que de faire de Chu et de Blossom des amis.

Alors que souvent les films indépendants cachent mal leur prétention arty en se complaisant dans les méandres microscopiques des âmes post-adolescentes, "Chu & Blossom" n'a pas honte d'être un "feel good movie", une tranche de vie chaleureuse dans laquelle deux garçons paumés s'épaulent pour reprendre pied...

Une fois cela dit et un petit coup de "wikipédia" après, voilà le temps de la grande révélation : Ryan O'Nan qui joue Blossom, et qui est le co-scénariste du film avec Charles Chu, qui joue Chu, est le réalisateur et l'acteur de... "The Brooklyn Brothers" !

Et d'ailleurs, Charles Chu, qui interprète ici l'étudiant coréen perdu dans une Amérique ultra-blanche et ultra-conformiste, apparaissait aussi dans "The Brooklyn Brothers" !

Pas étonnant que le film de l'un ressemble au film de l'autre et que circulent dans les deux le même bon esprit, à mille lieues de ce cynisme de premier de la classe qui pourrit tant de premiers films de jeunes réalisateurs étasuniens prometteurs.

Dans "Chu & Blossom", on observe et on photographie les sauterelles dites locustes. On s'esbaudit devant un arbre plein de petits insectes en papier qui s'envolent dans la nuit. On aime des filles jolies aux cheveux roses. On vit avec ses morts et on leur parle. On ne sait pas si c'est bien d'obéir ou désobéir. Et les tantes et les oncles sont si gays qu'ils forment un beau couple hétéro.

Circule dans "Chu & Blossom" le souffle poétique de certains romans de Carson McCullers. Ici, les décalés, les "freaks", sont si nombreux qu'ils finissent par être la norme.

Évidemment, c'est un film fragile qui ne pèse pas lourd face aux mastodontes de l'émotion forte. Mas cette fragilité fait sa force et fera sa persistance dans les mémoires. Car, comme "The Brooklyn Brothers", "Chu & Blossom" de Charles Chu et Gavin Kelly, avec ce gentil personnage de coréen au sourire crispé que les Américains s'obstinent à prendre pour un Chinois de grande taille, ne peut s'oublier.

Mine de rien, la petite équipe Chu-Kelly-O'Nan pointe les tares des États-Unis d'aujourd'hui, pays si satisfait (de lui-même) qu'il ne se sait pas gangréner par l'inculture et le manque de curiosité.

On attend avec impatience le prochain rendez-vous avec Charles Chu et Ryan O'Nan, en espérant que leurs jolies propositions à contre-courant finiront par convaincre. Pour l'heure, ceux à qui l'on vient de révéler leurs existences n'ont aucune excuse pour ne pas chercher à les connaître.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=