Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Le Printemps de Bourges 2005 (mardi)
Emir Kusturica - Nancy Sinatra - Nashville Pussy - Bellrays - The Ex  (Bourges)  19 avril 2005

La ronde infernale des concerts est en marche et l'ouverture se fait avec Emir Kusturica et The No Smoking Orchestra au Palais d'Auron.

Et c'est sur les chapeaux de roues que le festival commence ! Un éclatement de couleurs et de sons se produit sur la scène avec un chanteur et de nombreux musiciens. Le public est très réceptif au show. Le chanteur s'improvise chauffeur de salle (au passage bien meilleur que celui de 20h10 pétantes) et l'on assiste à des minis numéros de cirque, des tours de magie à la Garcimore, le clou de tout cela étant un archer géant tenu par deux jeunes filles du public sous lequel se déroule une joute entre violoniste et Emir Kusturica, à la guitare électrique.

Puis vient le final, où l'on plonge définitivement dans l'univers du réalisateur, avec une des chansons de son dernier film La Vie est un Miracle. Cette alchimie, ce grand mélange nous donne une impression d'immense fête slave à laquelle tout le public aurait été convié.

Direction La Hune, dans une toute autre ambiance, plus ordonnée.

Nancy Sinatra est sur scène, une scène qui semble immense, avec ses musiciens trop en retrait placés sagement derrière la star, l'icône de la soirée.

La salle, étonnamment, n'est pas très remplie, le bas étant occupé par un public très calme et les quelques sièges du haut par la presse en majorité. Public, qui, d'ailleurs, est plutôt timide et qui ne répond guère aux encouragements de Mme Sinatra pour chanter avec elle. Même lorsqu'elle monte jusqu'aux dernières rangées, elle n'obtiendra que de conventionnelles mais non moins chaleureuses poignées de main.

C'est ce qui fait qu'on a l'impression d'assister à une sorte de récital plutôt qu'à un concert, sauvé tout de même par l'interprétation de très grands standards. En effet, c'est avec plaisir que l'on retrouve tous ces tubes, qui ont traversé les époques et les mémoires, tels que "Something stupid like I love you", "Bang bang" ou encore "We only live twice".

Changement de décor et de son, nous voilà au 22, séparé en deux salles, qui présente l'avantage pour nous de pouvoir sauter d'une prestation à une autre très rapidement.

Début tonitruant avec les Américains de Nashville Pussy qui nous livrent un rock métal bien violent. Avec le chanteur barbu et tatoué, la guitariste dénudée et agitant sa crinière, la bassiste rock déjantée et leur show excessif, on laisse vite venir les à priori. Et pourtant, on se prend vite au jeu et on apprécie l'univers et la musique des Nashville Pussy.

Passage aux Bellrays, incroyables de par leur originalité, avec une formation proche d'un rock bien lourd et d'une chanteuse afro américaine. Le mélange est surprenant, détonnant et dynamique.

La soirée se termine avec The Ex, peu connus sur nos terres, mais qui tournent depuis 25 ans. Leur style rock punk expérimental crée une agréable surprise. Un groupe qui gagne à être découvert…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Emir Kusturica en concert au Festival La 7ème Vague #8 (2009) (samedi 23 mai 2009)
Emir Kusturica en concert à L'Aéronef (samedi 21 octobre 2017)
Nashville Pussy en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Nashville Pussy en concert au Fil (mardi 7 février 2012)
Bellrays en concert à Coopérative de mai (8 février 2003)
Bellrays en concert au Festival Les Femmes s'en melent #11 (2008)
Bellrays en concert au Festival Musiques en Stock 2008
Bellrays en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Bellrays en concert au Fil (22 novembre 2008)
Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Paris 2011
Bellrays en concert au Festival Cool Soul #1 Lille 2011
La chronique de l'album 27 Passports de The Ex
The Ex en concert au Festival des Sons d'Hiver 2007 (16 février 2007)


Céline et Rickeu         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=