Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jarvis Platini
Le Planète Mars  (Paris)  samedi 5 décembre 2015

"Tiens, je viens de croiser Jarvis Platini au Planète Mars, seul français sur la promenade des anglais…". Steven Patrick Morrissey, dont il est question dans cette chanson légèrement détournée est non seulement, le sosie anglais officiel de Jarvis Platini mais aussi, une figure tutélaire omniprésente dans l’univers de ce drôle de zig. Pas question d’Union Jack ce soir-là, mais du drapeau français qu’il ne garde pas dans sa poche, comme sa langue d’ailleurs. Langue française qu’il manie si bien, de jeux de maux en digressions amusantes ou en descriptions glaçantes, ce chonteur, comme il aime à se présenter, a également les pieds sur terre, sur la terre de France qu’il parcourt au gré de ses autres activités un peu moins artistiques... La référence à la chanson française y est aussi omniprésente, Dominique A ou Serge Reggiani, l’italien, qu’il honore en se travestissant avec un costume de scène d’une élégance remarquée.

Deuxième passage au Planète Mars, après un "dépucelage" réussi en juin dernier dans la chonson française, il est d’abord un conteur sans musique, dans l’exercice le plus difficile qui soit, le récital a capella. Et il s’en sort plutôt bien le bougre, lui qui se présente modestement comme "The voice : la plus belle voix" sur les réseaux sociaux dont il est devenu, pour le coup, une vraie vedette… Ce deuxième concert est plus maîtrisé, il semble plus à l’aise et plus présent dans cet exercice solitaire sans aucune aide, une prise de risque totale. Il expérimente néanmoins, sur deux titres, un accompagnement musical très pop de toute beauté, fruit d’une collaboration avec le génial Philippe Lavergne (Les Freluquets) exilé aux Etats-Unis. D’autres collaborations musicales ont été faites avec les meilleurs compositeurs français, Olivier Libaux (Les Objets, Nouvelle vague) ou Christian Quermalet (The Married Monk). Pour avoir écouté ces titres, le résultat est vraiment magnifique et très prometteur. Mais finalement, ces textes n’ont pas forcément besoin de musique, telle une poésie un peu brute, ils pourraient tout aussi bien figurer dans un recueil, sur un support papier. Car peu importe le flacon, ces textes se suffisent à eux-mêmes.

Des textes qui dérangent, des textes qui amusent, on ne sait pas toujours où est la frontière. Car pour Jarvis, cette frontière de l’inspiration entre la France et l’Angleterre, c’est le Nord-Pas-de-Calais dont il est originaire tout comme son double Morrissey, originaire du Nord de l’Angleterre. Cette "Northern soul", cette mélancolie, cette musique qui aide à vivre face à des vies abimées, à la misère humaine et affective qui hante ces textes. "Anorak", "Justine partout Pauline nulle part", "Sale Hope", la barbarie commence à la maison comme disait l’autre nordiste. Ces maisons que "La grosse dame blonde", morceau hilarant, n’arrivera jamais à retaper, car ce sont les être humains qui se font taper et retaper à coups de ceinturons dans des textes parfois d’une rare violence. Comme à Manchester, certaines femmes sont plus grosses qu’ailleurs… dans ces contrées, les "corps ronds" comme il les appelle pudiquement, les enfants les victimes qui terminent au congélo, dans "L’apéro chez les Courjaut" et les hommes sont… les hommes.

Paradoxalement, les concerts de Jarvis Platini sont à l’opposé de l’atmosphère lourde de ces chansons, des moments de partage, de bonne humeur, des moments de légèreté autour d’un personnage attachant et haut en couleurs : bleu, blanc, rouge ce soir là…

Et pour tous les absents : "Où est passé Jarvis Platini ? Il était au Planète Mars Han, Han !". Ceux qui savent comprendront…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Jarvis Platini (février 2015)

En savoir plus :
Le Soundcloud de Jarvis Platini
Le Facebook de Jarvis Platini

Crédits photos : François Remoué


François Remoué         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Jarvis Platini (7 juin 2015)


# 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent

Tous les 4 ans c'est le raz-de-marée footballistique. Cette année, avec un peu de chance l'évènement sera éclipsé pour des raisons éthiques, ou parce que c'est proche de Noël. Mais qu'importent vos passions, si vous êtes là c'est que vous aimez la culture. Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian
et toujours :
"Vivelo" de Grupo Compay Segundo
"Praestegårds Melodier / The Parsonage Melodies" de Hasse Poulsen & Henrik Simonsen
"Rap Français, tentative de compilation" est la 7eme émission de Listen In Bed
"Le projet Blasco : Rinascimento" de Mathieu Cepitelli
on découvre Mind Affect, Bonkers Crew et Bat dans ce ni vus ni connus
"Planterose" de Planterose
"Emmanuelle" de Rosie Valland
"Vortex" de Sarah Olivier
on termine par le replay du concert et de l'interview de Olivier Rocabois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Herculine Barbin - Archéologie d'une révolution" au Théâtre 14
"Nouvel Eden" au Studio Hébertot
"C'est un métier d'homme" au Théâtre du Rond-Point
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Un bon job" à La Manufacture des Abbesses
"Un incident" au Théâtre de la Reine Blanche
"Au coeur du temps" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Klaire fait Grr - Le temps des sardines" à la Comédie des 3 Bornes
"Sandra Colombo - Que faire des cons ?" à la Comédie des 3 Bornes
"Filles de personne" au Café Le Laurier
les reprises :
"Tailleur pour dames" au Théâtre de la Boutonnière
"Le Comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"Alain Bernard - Piano Paradiso" au Théâtre Essaion
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre du Soleil
"A.I.R." à la Comédie des 3 Bornes
"Rebetiko" au Théâtre Mouffetard
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Louis Boulanger - Peintre rêveur" à la Maison de Victor Hugo
"Niki de Saint Palle - Paradis retrouvé" à l'Opera Gallery
"David Hockney - 20 Flowers and Some Bigger Pictures" à la Galerie Lelong & Co
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La disparition des lucioles" de Denis Tremblay
"Home" de Franka Potente
"Dark waters" de Todd Haynes
"1917" de Sam Mendès
en salle pour les amateurs de documentaire :
"Mauvaises filles" d"Emérance Dubas

Lecture avec :

une sélection spéciale Histoire :
"Espions en révolution" de Joel Richard Paul
"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=