Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sol Hess and The Sympatik's
The things we know  (Catulle & Ramón Records)  février 2016

Après nous avoir fait danser avec un de ses groupes : Sweat like an ape !, le fameux britano-bordelais Sol Hess revient, accompagné une seconde fois des Sympatik's, nous enivrer avec un nouvel album intitulé simplement The things we know.

Enregistré sur la côte basque au studio Amanita sous la coupe de Stephan Krieger, cet album sonne encore plus brut que le précédent Hanadasan.

Une énergie et un son de live se dégagent dans ce disque aux couleurs post-rock. C'est limite si on n'a pas l'impression qu'ils font un concert dans notre salon. Sympa les mecs quoi. Sol Hess donne tout, comme toujours, il maltraite sa voix comme pour pouvoir sortir tout ce qui semble l'encombrer, pour le plus grand bonheur de nos oreilles. L'ambiance est mélancolique, parfois lourde mais jamais glauque.

Quand j'écoute un album, j'aime les longs morceaux qui laissent le temps de s’imprégner de l'univers, de pouvoir imaginer le décor, d'écouter l'histoire ou même de se donner la liberté d'inventer une histoire. Comme je suis trop chanceuse sur les 7 titres qui composent l'album, deux d'entre eux durent 10 minutes.

"Giant holes in the snow" est clairement mon préféré. On a droit à une longue intro au vibraphone - ou au glockenspiel, je ne sais jamais faire la différenc e- on va dire que ça s'appelle juste un métallophone ? -, bref ça carillonne doucement et ça me ramène obligatoirement à la toute petite enfance, aux petits poneys, tout ça tout ça. Et puis petit à petit, le petit carillon mignon laisse la place à la batterie bien lourde et la guitare saturée. Ensuite on se met dans tous nos états tout au long du morceau qui alterne des tempo lents et soutenus, pour finalement terminer par un son futuriste au clavier. A la fin, on est autant épuisé que semblent l'être les musiciens. Vous voyez où je veux en venir ? Pour moi, ce morceau représente la vie : le passé avec l'enfance, le présent mouvementé et le futur inconnu. Voilà, rien que ça (j'en toucherai deux mots à ma psy de tout ça, promis).

Sinon "Away from the heat" m'a fait réaliser que certains accords me ramènent irrémédiablement à Noir Désir. Voilà une jolie madeleine de Proust en bonus.

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, l’excellente illustratrice Laureline Mattiussi (avec laquelle Sol Hess a collaboré plusieurs fois, notamment en écrivant des scénarios de BD qu'elle a illustrées, mais aussi pour des spectacles originaux mêlant musique et dessins) est de nouveau de la partie pour signer la pochette du disque, qui est typiquement le genre de pochette qui donne envie d'acheter le disque en 8.000 exemplaires pour pouvoir en tapisser son appart du sol au plafond (quoi, vous n'avez jamais voulu faire ça, vous ?).

Et pour couronner le tout, la légendaire Marie Möör leur offre un poème en guise de préface dont elle seule à le secret. En d'autres termes, cet album est un bijou de A à Z.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hanadasan de Sol Hess and the Sympatik's
Sol Hess and the Sympatik's en concert à l'Espace B (lundi 24 octobre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Sol Hess and the Sympatik's
Le Bandcamp de Sol Hess and the Sympatik's
Le Facebook de Sol Hess and the Sympatik's


Lolita M.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Sol Hess And The Sympatik's (23 janvier 2014)


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=