Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Converge
Interview  (Paris)  25 mars 2005

Après les Dillinger Escape Plan (et leur gratteux Ben Weiman) au numéro 2, c'est au tour de Converge de tenir le rôle de groupe le plus violent et le plus technique de "L'alter". A peine remis du séisme Jane doe, You fail me a débarqué pour assoir définitivement Converge parmi les leaders de la scène hardcore extrême mondiale (au cas ou certains en doutait encore).

C'est avec plaisir et gentillesse que Nate Newton (bassiste) à répondu à ces quelques questions après leur excellent concert parisien au Trabendo le 25 mars. (Je tiens à insister sur la disponibilité de Nate, qui s'est empressé de venir nous retrouver dés sa session photo terminé, prenant à peine le temps de manger... certains devraient en prendre de la graine).

Alors ce concert ?

Nate Newton : C'était super, c'était fou !

"You fail me" est sorti il y a quelques mois, quelles ont été les réactions?

Nate Newton : Je dirais que c'était de bonnes réactions en général. Il paraît que des gens qui n'aiment pas forcément le hardcore contemporain l'ont écouté, on dirait qu'il s'est étendu en dehors de la scène. C 'est bizarre, mais c'est cool.

Quelle est la différence principale avec "Jane Doe" ?

Nate Newton : Avec "You fail me" on a fait un effort pour composer d'une façon plus cohérente, plutôt que de mettre quelques riffs ensemble et de voir comment ça sonne. C'était plus méthodique, mais naturel au même temps.

Il semble que "Jane Doe" ait été une étape décisive dans la carrière de Converge ?

Nate Newton : On n'avait pas sorti d'album depuis un bon moment et on avait le temps de se poser et composer. C'est pareil qu'avec "You fail me", on en avait marre de la scène et on voulait écouter quelque chose de différent, donc on a composé l'album qu'on voulait écouter.

Fail a été produit par Kurt Ballou (guitariste de Converge), est-ce pour garder un contrôle total sur votre travail, ou seulement parce que c'est un excellent producteur ?

Nate Newton : Un peu des deux. Ca fait tellement longtemps qu'on fait ça par nous- mêmes, qu'on sait qu'on peut faire un meilleur boulot tout seul.

Converge, comme Dillinger Escape Plan, Cave-in, Coalesce, sont des groupes respectés et influant. C'est cool d'être un des groupes qui influencent les nouveaux groupes ?

Nate Newton : Je suppose, je n'y pense pas beaucoup en fait. Je crois que quand tu commences à te voir comme une idole, tu commences à perdre vue le pourquoi tu fais de la musique. Ça ne m'intéresse pas d'influencer des gens, je veux juste faire de la musique qui me plaise.

Mais tu sens que Converge est une référence ?

Nate Newton : Ouais… pourquoi pas…

Est-ce-que, néammoins, tu reconnais votre son ou votre influence dans les compos de groupes qui sortent aujourd'hui ?

Nate Newton : C'est possible, mais en même temps, chez nous, tu peux reconnaître Entombed ou Black Flag.

A propos de Black Flag. Vous avez fait "Black on Black" (album de reprises des morceaux de Black Flag par la crème de la crème du hardcore US comme Converge, Burnt by the sun, Give up theGhost, the Hope Conspiracy, The Dillinger Escape Plan, Coalesce, Planes mistaken for Stars…), je crois avoir entendu dire que ces groupes représentaient l'essence de Black Flag ?

Nate Newton : Vraiment ? Ça c'est génial, Black Flag sont une grande influence pour nous et pour beaucoup d'autres groupes

Que penses-tu de la scène aujourd'hui en général ?

Nate Newton : Je pense que ça devient trop commercial. Je suis content que des groupes puissent en tirer profit. Plusieurs fois on a fini les tournées endettés, mais il y a plusieurs groupes qui débarquent aujourd'hui et font leur premières tournées dans des bus ! (ndlr : pour comprendre ce qu'il veut dire, faut regarder le DVD de Converge, the long road home…la misère). Ils ont un sentiment de grandeur qu'ils ne méritent peut être pas, ou peut être suis-je juste un vieux connard, on ne sait jamais (rires)

Connais-tu la scène hardcore européenne ?

Nate Newton : Ouais, un peu. J'adore Knut, ce sont des potes à moi. On a joué à Genève hier soir, j'ai vu Didier (chanteur de Knut), Roderic (batteur) et Jeremy.

Quand as-tu rejoint le groupe ?

Nate Newton : Il y a 7 ans. Je suis arrivé juste après l'enregistrement de "Forever comes crashing". Je connaissais les gars depuis un bon moment et ils voulaient partir en tournée, donc ils m'ont appelé.

T'es pas dans le groupe depuis le début donc, mais néanmoins tu joues les vieilles chansons ("The saddest day", "Forsaken"…), tu les considères comme tes chansons aussi au même titres que celle de "Jane Doe" par exemple ?

Nate Newton : J'ai été dans toutes les tournées de Converge, mais pas en étant dans le groupe. Pour moi, c'est aussi quelque chose du bon vieux temps. Quand j'ai commencé à jouer avec eux, je voulais juste jouer avec mes amis, donc c'est encore amusant.

Tu penses que le morceau "The saddest day" (de "Petitioning the empty sky") représente encore l'esprit de Converge ?

Nate Newton : Si tu mets les choses en perspective, "On a time line", "The saddest day", c'est possible. Si tu l'isoles, et tu la montres à quelqu'un qui n'a jamais écouté Converge, alors ça ne serait pas une bonne représentation, mais un morceau représentant notre désir de toujours innover. C'est cohérent ce que je dis ? (rires)

Oui oui ne t'inquiéte pas (rires). Vous avez terminé avec "Forsaken" ce soir (encore un vieux titre de l'époque "Petitioning..."), c'est cool !

Nate Newton : Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas balancé ce morceau! On en a marre de jouer "The saddest day" tous les soirs. Il faut toujours avoir deux ou trois morceaux que les gens ne pensent pas qu'on va jouer.

C'est quoi ta chanson préférée chez Converge ?

Nate Newton : (ndlr :il réfléchit)… "Jane Doe, elle est vraiment longue, elle me fait mal au cou !

C'est quoi ta couleur préférée (rires) ?

Nate Newton : (rires) Je ne sais pas mec… le bleu

C'était comment la tournée japonaise 2004 avec Isis et Mastodon ?

Nate Newton : C'était excellent ! On adore Isis et Mastodon, c'est des super groupes. C'était comme être en vacances avec nos potes et jouer de temps en temps…

Pour finir, ou est-ce que t'as trouvé les superbes lunettes de soleil que tu portais ce soir pendant le show ?

Nate Newton : (rires) Je les ai trouvées dans un ferry entre le Danemark et la Suède il y a deux semaines. Jake (Jacob Banon, chanteur) disait que je ne les mettrai pas…

Merci bien, bonne chance pour la suite de la tournée.

Nate Newton : Merci à vous. A plus !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Converge en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (vendredi)
Converge en concert à Hellfest Open Air Festival #15 (édition 2022) - 24, 25 & 26 juin
Une 2ème interview de Converge (25 mars 2005)


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=