Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Faith No More
We Care A Lot  (Koolarrow Records / PIAS)  août 2016

C'est au cours d'un banal rangement de son sous-sol que Bill Gould, bassiste de Faith No More est tombé sur les bandes de leur premier album, We Care A Lot. L'occasion idéale pour re-donner une seconde vie à ce disque sorti en 1985 et documenter les débuts d'un groupe encore balbutiant, en rodage, à qui il manquait à l'époque un de ces membres essentiels : Mike Patton. Il rejoindra Faith No More en 1988 et remplacera celui que l'on peut entendre sur ce premier album : Chuck Mosley.

Pour l'anecdote, le très aimable et intransigeant musicien / producteur Steve Albini s'est fendu d'une chronique assez vacharde au sujet de ce premier jet des Californiens. Certes, on est encore loin des compositions complexes et ambitieuses d'Angel Dust mais cette ré-édition permet de comprendre la génèse de leur direction musicale.

Pour ceux ayant grandi dans les années 90, Faith No More et Jane's Addiction, le groupe de Perry Farrel, instigateur du festival itinérant Lollapalooza, étaient des groupes intrigants et novateurs qui se fichaient pas mal des contraintes imposées par les genres et les modes de l'époque. Ces groupes fédéraient bien plus que le fan de métal Lambda. Les punks y trouvaient leur compte, les fans de musique psychédélique aussi. A l'écoute, il est facile d'identifier ce qui attirait un ado en manque de sensations fortes au début des années 90 : les grosses guitares métal qui tachent. Mais pas que.

Contrairement aux groupes de métal qui cartonnaient au début des années 90, entendez par là les Guns' N 'Roses avec leur omniprésent Use Your Illusion 1&2 et Metallica qui se lançait dans le slow braguette avec son Black Album, un groupe comme Faith No More posait les bases d'un métal protéiforme et avant-gardiste qui convoquait aussi bien Killing Joke, PIL que Blue Oyster Cult. Même si à l'époque certains de ces groupes ne faisaient pas encore partie de nos références, Faith No More jettait des passerelles entre des genres a priori éloignés et peu enclins à se mélanger.

Il convient cependant d'appréhender cet objet pour ce qu'il est : un premier album, le brouillon d'un groupe qui devait quelques années plus tard devenir une grosse machine du rock alternatif américain. Sur les dix titres originaux, il y a des morceaux qui sortent clairement du lot et certains plus anecdotiques. Au final, on ne peut s'empêcher de penser qu'avec We Care A Lot, le groupe tenait au final un tonitruant EP. L'éponyme et tubesque We Care A Lot, ironisant sur les artistes millionaires "engagés" de 1985, pleurant sur le sort de l'Afrique qui crevait la bouche ouverte (Band Aid, USA for Africa), "The Jungle", "Pills for breakfast" et "As The Worm Turns" sont de loin les morceaux les plus efficaces et les plus représentatifs des gimmicks du groupe : riffs métal accrocheurs et synthés épiques. Ré-édition oblige, de nombreux bonus sont disponibles : des mix 2016 de "We Care A Lot", "Pills For Breakfast", "As The Worm Turns" qui mettent en évidence le fossé technologique entre la production musicale en 2016 et 1985. Quatre démos et deux live franchement dispensables raviront les complétistes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sol Invictus de Faith No More
Faith No More en concert au Festival Rock en Seine 2009 (samedi 29 août 2009)
Faith No More en concert à Sonisphere Festival - France 2012 - 2ème édition
Faith No More en concert à Hellfest Open Air Festival #15 (édition 2022)

En savoir plus :
Le site officiel de Faith No More
Le Bandcamp de Faith No More
Le Facebook de Faith No More


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=