Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yann Tiersen
EUSA  (Mute)  septembre 2016

J’attends toujours impatiemment la sortie des disques du grand Yann Tiersen depuis que je l’ai découvert au milieu des années 90 avec l’album La valse des monstres. Il fait partie de ces artistes qui ne m’ont jamais déçu. Au contraire, je reste toujours ébloui par le compositeur, le chanteur mais aussi l’Homme, par son naturel et sa simplicité, sa distance par rapport à la sphère médiatique, qu’il travaille sur des musiques de film (de La vie rêvée des anges à Tabarly, en passant évidemment par son Fabuleux destin d’Amélie Poulain) ou sur des albums plus personnels, chantés ou instrumentaux.

Avec son nouvel album, EUSA (traduction bretonne de l’île d’Ouessant), Tiersen ne déroge pas à ma règle et notre digne représentant de la Bretagne me subjugue de nouveau par sa musique mais aussi par ce projet à la fois simple et ambitieux : un lieu (Ouessant), un piano, un album, un chef-d’œuvre.

EUSA est au départ un livre, une sélection de 10 pièces pour piano en partition, sorti il y a un an, qui s’inspire de ses nombreuses visites de l’île du Finistère (qu’il appelle sa maison), accompagnée de photos prises par sa récente épouse, Emilie Quinquis ; une photo symbolisant un lieu de cette île mis en musique par l’artiste : l’ensemble formant une carte postale musicale mais aussi comme le dit Yann Tiersen "une carte postale de qui je suis car Ouessant, c’est bien plus que ma maison, ça fait partie de moi".

EUSA devient aujourd’hui un disque, entièrement instrumental, constitué de 18 titres dont 10 matérialisent dix  endroits précis de ce petit bout de Bretagne de 15 km2, situé au large des côtes bretonnes. Autour de ses 10 magnifiques petites pépites jouées uniquement au piano (portant le nom du lieu) s’intercalent de cours morceaux où l’artiste a capté des sons naturels de l’île : le vent, la houle, mais aussi tous les sons qui traversent sa vie quotidienne. Loin d’être inutiles, ces courts instants sonores fragiles sont le ciment des dix lieux racontés par l’artiste. L’album s’accompagne d’un livret tout autant magnifique (le numérique, c’est bien mais tenir l’objet dans ses mains n’a pas de prix) donnant les coordonnées GPS précises des dix lieux ainsi qu’une photo d’eux.

Les dix morceaux de piano sont d’une beauté incommensurable, rendant difficile la possibilité de préférer un titre à un autre sur cet album. Faire un choix, sortir un morceau de cet album plutôt qu’un autre, c’est pour moi ne pas comprendre la démarche esthétique de cet objet musical, ne pas sentir les embruns bretons qui se dégagent merveilleusement bien de cet album. Cet album est un tout, un puzzle de territoires sonores qui se doit d’être savouré et écouté du début à la fin, sans interruption, pour ne rien manquer de cette plénitude bretonne. L’écouter le soir à la tombée de la nuit, en sirotant un thé, s’avère un pur moment de bonheur.

Alors évidemment les inconditionnels admirateurs de Yann Tiersen (mais aussi ceux qui le découvriront avec cet album) ne manqueront pas de s’arrêter sur "Porz Goret" (dont la vidéo a déjà été vu par plus d’un million de personnes sur le net), sublimissime ballade au piano mélancolique enregistrée sur le rivage de l’île. Les chansons s’enchaînent néanmoins avec une fluidité parfaite, Tiersen nous embarquant dans une découverte initiatique de sa Bretagne où les notes de son piano font écho à son passé.

Ses dires, "J'aime écrire des chansons où il y a de la mélodie, mais je n'ai pas envie de les chanter" prennent tout leur sens à travers cet album. Y rajouter des paroles ne serait d’aucune utilité tant la musique se suffit à elle-même pour nous faire voyager ou nous transporter vers ce petit bout de Bretagne si cher à Tiersen. Ecouter "Kereon", "Pen Ar Roc'h" mais aussi "Penn Ar Lann", c’est appréhender la Bretagne dans ce qu’elle a de plus sauvage et de mystérieux, c’est comprendre qu’elle est un territoire complexe, empli d’histoire et de paysages variés que cet album s’attache à nous raconter. Tiersen, fabuleux conteur musical, nous raconte la sienne avec la simplicité que l’on lui connaît.

A travers une véritable exploration orale mais aussi une impressionnante représentation musicale des espaces, Yann Tiersen, épris de ses racines, de sa terre, nous livre un album épuré qui sonne comme un délicieux voyage d’une simplicité et d’une tranquillité touchante. A travers son land art musical, Tiersen pourra toujours continuer de chanter les louanges de sa Bretagne pour mon plus grand plaisir. Cet album est pour moi véritablement salutaire et bouleversant…. Chapeau bas.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 3 titres inédits au profit de la FIDH. de Yann Tiersen
La chronique de l'album eponyme de Yann Tiersen & Shannon Wright
La chronique de l'album Les retrouvailles de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour en DVD de Yann Tiersen
La chronique de l'album Tabarly de Yann Tiersen
La chronique de l'album Skyline de Yann Tiersen
La chronique de l'album Infinity de Yann Tiersen
Yann Tiersen en concert à Port de Commerce (25 juillet 2004)
Yann Tiersen en concert au Festival Art Rock 2005 (Dimanche)
Yann Tiersen en concert à La Cigale (23 juin 2005)
Yann Tiersen en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Yann Tiersen en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Yann Tiersen en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
Yann Tiersen en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Yann Tiersen en concert au Festival de l'Ilophone 2008
Yann Tiersen en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Samedi)
Yann Tiersen en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
Yann Tiersen en concert à l'Elysée Montmartre (lundi 22 novembre 2010)
Yann Tiersen en concert au Splendid (dimanche 17 avril 2011)
Yann Tiersen en concert à Lujipeka - Barbara Rivage - Gwendoline - Star Feminine Band - Voice of Baceprot - Molly Lewi (1er au 5 Décembre 2021)
L'interview de Yann Tiersen (2 juin 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Yann Tiersen
Le Soundcloud de Yann Tiersen
Le Facebook de Yann Tiersen


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=