Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Blonde Redhead
Masculin Féminin  (Numero Group)  septembre 2016

"These songs combine a raw need, a ready access to neediness, with seemingly incongruous cinematic changes reminiscent of '60s Italian pop music and movie scores. They switch between emotional grandeur and eye scratching immediacy." Arto Lindsay

Masculin Féminin n’est pas le nouvel album de Blonde Redhead, enfin pas vraiment. Il compile des singles, des démos, des enregistrements radios et les deux premiers disques du groupe longtemps épuisés Blonde Redhead et La Mia Vita Violenta qui sortirent en 1994 et 1995 sur Smells Like Records, le label de Steve Shelley, batteur de Sonic Youth. Sûrement l’une des raisons, avec une voix masculine rappelant Thurston Moore, pour laquelle on comparera rapidement les deux groupes et leurs goûts respectifs pour une certaine énergie noise, les expérimentations sonores, pour les déviations et autres dissonances.

L’évolution de Blonde Redhead effacera rapidement ces comparaisons et le groupe se montrera bien plus qu’une simple copie de Sonic Youth. Le groupe dévoilera au cours d’une constante métamorphose des côtés plus calmes, minimalistes ou mélodiques voire même dream pop, indirectement ou plus directement pop, jazz ou bossa nova et des références européennes. Des références européennes musicales : la signature par exemple chez le label britannique 4AD n’est pas une simple coïncidence, ou cinématographiques : un amour pour Godard ou Pier Paolo Pasolini (une de ses nouvelles donnera son nom à leur second album)… L’un des premiers souvenirs communs et fondateurs du groupe est un concert de My Bloody Valentine avec Pavement en première partie en 1991, ce qui en dit beaucoup sur l’esthétique de Blonde Redhead !

Ce Masculin Féminin permet donc de revenir sur la genèse et l’évolution d’un groupe qui deviendra l’un des plus intéressants du moment, en proposant plus de questions que de réponses, cf le superbe Barràgan sorti en 2014. Il offre un regard précieux sur leurs années de formation et de manière indirecte sur l’indie rock du début des années 90. Une façon de comprendre comment le groupe va évoluer et faire progresser un style alors en germe et leurs influences, véritables pont entre le son de New York et l’Europe. New York, presque quatrième membre du groupe, ville qui ne cessera de les hanter, musicalement bien sûr mais graphiquement également et dont ils chercheront également à s’en échapper.

Comment il est passé d’un Blonde Redhead aux structures étonnantes, guitares tranchantes et batterie virevoltante (la batterie tient une vraie place prépondérante chez eux, le titre "U.F.O." est un exemple parmi beaucoup d’autres) puis La Mia Vita Violenta, chef-d’œuvre s’éloignant de Sonic Youth mais jouant sur les tensions entre rock noise et mélodie subtile qui deviendra la marque de fabrique du trio New Yorkais à l’abstraction de Barràgan. Voici en quelque sorte comment tout a commencé….

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Misery is a butterfly de Blonde Redhead
La chronique de l'album 23 de Blonde Redhead
La chronique de l'album Penny Sparkle de Blonde Redhead
La chronique de l'album Barragàn de Blonde Redhead
Articles : Photos Blonde Redhead et Girls in Hawaii - La Route Du Rock
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock 2004 (dimanche)
Blonde Redhead en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Blonde Redhead en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Blonde Redhead en concert au Bataclan (17 avril 2008)
Blonde Redhead en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Blonde Redhead en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
La conférence de presse de Blonde Redhead (août 2004)

En savoir plus :
Le site officiel de Blonde Redhead
Le Facebook de Blonde Redhead


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=