Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fumuj - Redbong
La Boule Noire  (Paris)  26 mai 2005

Fumuj, jeune groupe électro-dub de la région Centre, qui a notamment participé au dernier Télérama dub festival, s'offre une Boule Noire en cet étouffant jeudi 26 mai. Un pari un brin osé pour un groupe encore peu connu, mais finalement pas si présomptueux que ça, la salle étant remplie de moitié.

Invités à ouvrir pour eux, les stéphanois de Redbong remporte très vite l'adhésion du public, avec leur hip-hop engagé et cynique.

Composé de 2 dj's et 2 mc montés sur ressort (façon de parler), Redbong fait dans la chronique sociale satyrique.

Leur 2ème morceau reprend le thème musical de l'émission "Strip Tease", une autre est un foutage de gueule en règle des caricatures peuplant la musique (le rappeur, le teuffeur, le rastaman…).

Ils parodient aussi "L'école des fans" pour un "L'école des fafs" mémorable et très explicite. Les 2 rappeurs (un vraiment hip-hop et un donnant aussi dans le ragga) mettent le feu à la salle.

Le monde politique en prend pour son grade sur fond de rap, jungle, drum'n'bass pendant prés de 40min.

Les musiques sont variées et nous éloignent quelque peu des clichés hip-hop récurrents (basse omniprésente, rythme lourd…).

Un groupe présent sur la compil des Découvertes Printemps de Bourges 2005 (tout comme Fumuj d'ailleurs), qui rend vraiment bien en live. A découvrir.

21h30, les 3 menbres de Fumuj (batteur-programmeur, guitariste et bassiste) montent sur scène pour défendre leur récent (et excellent) premier album, Monstrueuse normalité.

On dit souvent que l'électro, le dub et toutes ces musiques utilisant du numérique, prennent toute leur dimension en live…dieu que c'est vrai. Fumuj ne nous fera pas mentir là-dessus.

On se laisse gagner par un sentiment de bien être, de plénitude, d'apaisement sensoriel.

La basse (très bon jeu de scène du bassiste) ronronne et nous transporte hors des sentiers battus dans lesquels notre cerveau nous confine à longueur de journée, la guitare joue sur les effets et les dissonances alambiquées, et la batterie impose le rythme avec classe et originalité.

Fumuj alterne morceaux lents et hyphnotiques de bout en bout ("Pégaze", "Tripozutoire"…), et morceaux montant crescendo vers des sommets d'intensité rock ("Monstrueuse normalité", "Budha score", "Poupoudance"…), grâce notamment, à une batterie cinglante et terriblement efficace.

Ils retranscrivent avec brio les chansons de leur album pour le plus grand bonheur du public. Un public dub est d'ailleurs très rigolo à regarder: les corps dodelinent d'avant en arrière telle une armée de zombies.

La musique de Fumuj se fait tour à tour intense, prenante, rock, électro, dépouillée, calme, agitée…un large panel d'émotions est passé à la moulinette.Malgré un manque de communication évident avec le public (ils reconnaissent eux-mêmes que ce n'est pas leur fort), le public de la Boule Noire est conquis.

Après 1h de set, Fumuj invite les Redbong pour un morceau funky au groove catchy.

Croyez moi, Fumuj risque de faire partie des prochains grands noms du dub hexagonal, et ça serait largement mérité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Monstrueuse normalité de Fumuj
Fumuj en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (mercredi)
L'interview de Fumuj (20 avril 2005)
Redbong en concert au Festival Paroles & Musiques #30 (édition 2021) - La Nuit des Stéphanois

Crédits photos : Romain


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=