Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Electrelane
Axes  (Too Pure / Beggars banquet)  mai 2005

Vous souvenez-vous de The power out, le précédent album de Electrelane ? Vous l'avez adoré ? Normal. Bon, et bien maintenant, si vous vous attendez à la v2… vous allez déchanter. Ou plutôt non, vous allez être surpris(e) !

Si vous vous souvenez bien de ce que vous avez lu sur Electrelane, à l'occasion de la sortie de The Power Out, aucun article ni crotique ne nous épargnaient les effluves d'amours saphiques et d'engagements féministes déterminés, voire militants à propos de Verity Susman (voix, piano), Emma Gaze (batterie), Mia Clarke (guitare – elle venait d'arriver dans le groupe). Certes l'album avait plu, mais l'emballage journalistique restait.

Axes donne un grand coup de pied dans cette fourmilière de tabloïd. Si on avait occulté qu'elles sont de vraies artistes, elles se chargent de nous le rappeler. Avec brio.

Avec leur nouvelle bassiste (Ros Murray), elles démarrent l'album sans complexes et "One, Two, Three, Lots" le premier morceau prévient : videz vite la petit case dans laquelle vous nous avez rangées ; nous, on a déménagé !

Les morceaux s'enchaînent comme les surprises. Si la voix de Verity n'est pas systématiquement au rendez-vous, le plaisir de jouer ensemble est absolument manifeste. Plaisir brut qui témoigne de la façon dont l'album a été enregistré : quasiment d'une traite, dans une ambiance de répétition, l'arrivée récente de Ros nécessitant que les groupe trouve ses marques. Et là, j'hésite : faut-il davantage saluer le talent du groupe ou celui du producteur, Steve Albini ? A ce niveau, il faut considérer Albini comme une membre à part entière du groupe.

Une fois passé ce côté un peu rugueux et parfois agaçant de la ligne mélodique qui évolue en bœuf pour s'arrêter aussitôt (le coté groupe en répétition), il faut absolument découvrir le très beau "Two for Joy", l'urgence de "If not now, then ?", la puissance que prend le clavier de Verity dans "8 steps" en se frottant au flamenco (oui madame), mais plutôt version Dresden Dolls. Si l'influence de Joy Division pré-existait dans le groupe, la basse de Ros enfonce le clou et "Atom's Bomb" ou "Those Pockets are people" sont de très beaux hommages au groupe du défunt Ian Curtis.

Enfin, que des surprises et des bonnes, avec ou sans voix, avec sax, clavier et… la liberté d'un groupe qui décidemment a une étonnante capacité à faire évoluer son univers musical.

 

On va peut-être attendre un peu pour Carthage.

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Power out de Electrelane
La chronique de l'album No shouts, No calls de Electrelane
Electrelane en concert au Festival Rock en Seine 2004
Electrelane en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Electrelane en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
Electrelane en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Electrelane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Electrelane en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
L'interview de Electrelane (10 mars 2004)


Delenda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
en reprise :
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=