Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The film - Cattleya
Nouveau Casino  (Paris)  15 juin 2005

Le spectateur qui écume les concerts le sait, il existe deux façons de fumer sa cigarette lors d'un concert. Oui, deux, et pas une de plus.

Première méthode : Attendre LA chanson tant convoitée, celle qui vous obsède depuis trois nuits déjà, la désirer ardemment et la vouloir sienne. En entendre les premières notes et sortir votre cigarette du paquet, pas trop vite. Sensuellement la porter à votre bouche et profiter de l'instant à la manière d'un dandy.

Deuxième méthode : Subir une première partie sans grand intérêt et souhaiter la fin du monde pour échapper à la tiédeur d'un concert dépourvu d'âme, et plus grave, de chansons pertinentes. Sortir nonchalamment une cigarette et attendre que la douleur passe.

Mercredi 15 juin au Nouveau Casino, Cattleya nous a permis de tester la deuxième méthode.

Première partie de The Film, la bande propose un subtil mélange entre mauvais goût et compositions décomposées.

Emmenée par une chanteuse aux poses grandiloquentes tout droit sorties du cours Florent, Cattleya séduit les plus jeunes teenagers mais permet heureusement aux autres de s'offrir une bière salvatrice face à tant de fausses notes réunies en un même lieu.

N'est pas PJ Harvey qui veut. L'impression personnelle et forcément subjective qu'une première partie est souvent inutile se confirme.

 

Le tsunami cattleya passé, place donc à The Film, groupe bordelais vu il y a quelques mois en première partie de Ghinzu, et de manière plus cathodique dans une publicité Peugeot avec le célèbre single "Can you touch me".

L'oreille avisée et la pupille dilatée, le spectateur se demande perplexe si The Film est un one shot ou un groupe fait pour durer.

Et le résultat est somme toute agréable, se déguste et se digère facilement.

 

 

 

 

 

Très dandy dans le style et très british dans le texte, The Film propose une bande son originale, portée par une poignée de chansons entraînantes ("Dsl blues", "Death song", "Top of the hopes") du meilleur effet.

Jusqu'à l'attaque du fameux "Can you touch me", incontournable hit de ce premier album. Sexy sans excès, le titre est un succès, forcément, tout en étant l'arbre qui cache la forêt sur quelques titres dispensables.

Une chanson très rubbersoul ("Hey my lovely girl") et quelques pépites dynamiques plus tard, on peine à croire que The Film vient de l'hexagone.

Saxophone hélas sous mixé, les chansons de Guillaume Briere et Benjamin Lebeau s'enchaînent facilement.

Rock psyché, certes peu original, mais entraînant pour un public sous le charme, qui en redemande pour un rappel cousu de fil blanc ("Can you touch me" joué deux fois tout de même !).

Difficile de dire aujourd'hui si The Film aura une suite, il se lit en tout cas sans sous titres.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de The Film
Articles : The Film - Galerie photos
The film en concert au Festival Microcosm 5
The film en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
The film en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
The film en concert au Trabendo (24 novembre 2005)
The film en concert à La Maroquinerie (1er décembre 2005)
La chronique de l'album Cattleya Songs de Breezy Temple

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=