Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le dernier arrivé
Marco Balzano  (Editions Philippe Rey)  janvier 2017

Prix Campelio 2015, Marco Balzano est enfin traduit en France avec Le dernier arrivé, émouvante épopée humaniste d’une génération d’italiens.

Sicile, un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître, la misère. Ninetto, 9 ans, est un jeune garçon amoureux de poésie et petit voleur, graine de voyou courant les rues. Milan, maintenant, une prison. Ninetto se raconte au passé, il a 57 ans.

Le dernier arrivé est un récit à deux temps, deux époques, un personnage central imaginaire : Ninetto dit "sac d’os". Avec ce roman, Marco Balzano raconte le destin d’une génération d’italiens, migrants de raison, chercheurs d’une vie meilleure que la leur dans un pays vaincu par la pauvreté. Imaginaire, imaginaire, pas tant que ça quand même. Ninetto est en quelque sorte la somme des âmes que l’auteur a croisé pour écrire ce roman.

Résultat ? Une présence insoupçonnée hante les pages. Il ne reste qu’elle à la fermeture du livre. Elle ne surgit qu’une fois que vous aurez tourné la dernière page. Ce n’est pas exactement l’âme de Ninetto. Disons plus précisément qu’il n’en est qu’une part. Le dernier arrivé est littéralement habité par les millions de milliers de migrants italiens des années 60.

L’auteur a su incarner les dizaines de témoignages dans la peau de Ninetto. Son but était bien évidemment de combler nos lacunes sur un pan d’histoire, mais également de rendre hommage à ces aventuriers utopistes.

Et si ce roman a reçu le prix Campiello 2015, c’est aussi certainement parce qu’il fait également écho à ce que l’Europe vit actuellement. Je veux parler de ces flots de migrants anonymes portant une vie meilleure dans le cœur. De ceux qui débarquent sur les plages par centaines, par milliers.

Marco Balzano a décrit avec bienveillance ce que ma condition d’européenne privilégiée ne soupçonnait pas. Je n’avais en l’occurrence jamais envisagé que la vie chevaleresque de ces migrants s’arrête net quand ils trouvent le confort apporté par la stabilité d’un emploi régulier, et qu’ils posent maigres valises dans l’entrée d’un logement, que leurs enfants voient le jour, qu’ils grandissent, qu’ils vieillissent…

Et le regret transparait entre les lignes. Le regret de ces moments passés cheveux au vent, sans se soucier de l’heure ni des appels du corps. Parce que la vie c’est l’aventure, ne pas penser aux lendemains, vivre chaque jour comme s’il était le dernier. Comme quoi, le confort matériel embourbe les rêves et arrête le temps comme le ferait la Big Faucheuse.

Ce regret ne voyage pas seul. Il emporte avec lui la tristesse et la douleur de la séparation. Ninetto sort de prison dans les premiers chapitres du roman. Fier comme un italien, il se confie à pas lents. Nous l’imaginons le regard dans le vague, soupirant sur ses choix qui l’ont conduit à ce résultat. Sa fille ne veut plus le voir, le privant de sa petite-fille. Et la force de caractère de ce héros se retournant sur son parcours nous fait sourire, comme nous sourions à nos sages ainés quand ils racontent leur jeunesse et leurs folies.

Un roman solaire, tout en bienveillance et en sagesse. Marco Balzano nous plonge avec talent dans le destin de Ninetto, une incarnation parfaite des utopistes de tous temps, poursuivant leurs idéaux avec fougue et entêtement. Edifiant d’humanité, carrément émouvant.

"Je me serai bien vu aller manger une bricole et fumer sur un banc avec lui […] Je lui aurais demandé comment il s’y est pris pour réunir autant de mots intelligents qui pincent les cordent de l’âme d’une main de guitariste habile. Comment il s’y est pris pour raconter mon histoire en racontant la sienne" quand Nino rencontre Camus.

 
 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=