Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mises en Capsules 2017 : Gardiennes - Avant que la fin - Les reculés - Les dix nouveaux commandements - Les Vies de Swann
Ciné 13 Théâtre  (Paris)  juin 2017

"Gardiennes"
Comédie dramatique de Fanny Cabon, mise en scène de Tadrina Hocking, avec Fanny Cabon, Constance Carrelet, Isabelle Ferron et Haykel Skouri.

Avec "Gardiennes", Fanny Cabon a donné la parole à un choeur de femmes en noir, qui pourraient être grecques, espagnoles ou de quelque part autour de la Méditerranée.

Elles auraient pu traverser bien des épreuves comme mères, comme filles ou comme épouses avant que la loi Veil ne change vraiment leur condition féminine.

Car les filles issues de grand-mère Titine ont, pendant des générations, connues les faiseuses d'ange, les aiguilles à tricoter, les plus sordides procédés pour enfanter ou pour avorter.

Joyeuses malgré les peines immenses, elles ont le parler populaire parigot qu'on entendait dans les films d'avant-guerre et plus jamais après. Elles appartenaient à des classes sociales qu'on a de moins en moins vues quand une certaine France s'est enrichie.

Fanny Cabon les fait revivre avec talent les unes après les autres. Au risque qu'on puisse lui objecter que c'est lassant tant de drames répétés et répétitifs. Mais là, il faudra répondre - comme elle, avec un grand sourire - que c'est curieux qu'on ne se lasse jamais de la vie des autres, celles qui ont le malheur photogénique.

Pourtant ces "Gardiennes" sont héroïques et Fanny Cabon a bien raison de leur donner une parole pleine d'éclats de rire malgré tout le reste à pleurer.

"Avant que la fin"
Comédie loufoque écrite et mise en scène par Inès Do Nascimento, avec Baptiste Gillis, Victor Bas, Anouck Siboni, Victor Langue, Elio Massignat, Inès Do Nascimento et Tom Lejars.

Place à l'absurde, place au non-sensique, place à l'univers de Pfouz et de son puzzle de 1328 pièces, place à une comédie plus que déjantée !

Assis à sa table, passionné par son jeu de patience, Pfouz va en voir des vertes et des pas mûres. Impossible de raconter ce qui réunit cette bande de gens qui, visiblement, vit dans une autre dimension circassienne.

En quelques minutes, tout va devenir possible, histoire de convaincre les non-convaincus qu'il n'y a rien de plus sensé - et de difficile à mettre sur pied - qu'un univers où la logique s'est inversée.

On aurait jadis cité "Hellzappopin" et tout le monde en aurait ri à gorge déployée d'avance. Aujourd'hui, on recommandera simplement de "lâcher prise" devant "Avant que la fin" et d'essayer de s'amuser sans chercher à comprendre... qu'il n'y a rien à comprendre... C'est le principe du non-sens...

"Les Reculés"
Comédie écrite et mise en scène par Romain Duquesne, avec Jean Pavageau, Gaëtan Peau, Angélique Zaini, Clément Belhache Jérémie Bédrune, André Antébi et Benoît Félix Lombard.

Romain Duquesne et la Compagnie du 7ème étage aiment l'humour potache. On a l'impression qu'ils n'ont qu'un seul mot d'ordre : convaincre le grand public qu'il peut s'amuser en venant voir leurs spectacles "hénaurmes"

Et c'est vrai qu'on est tout de suite pris dans le dur en suivant cette histoire tragico-comique entre randonneurs en pleine ascension. On pense à "Kaamelott" d'Alexandre Astier, mais aussi à l'époque où Coluche et ses camarades revisitaient Blanche-Neige et Cie, avec "Elle voit des nains partout".

Le principe sera donc des scènes incongrues où les acteurs auront le grand plaisir de se travestir, de se coller des postiches pour jouer des personnages improbables.

L'ensemble est drôle, même si on se demande, comme à la vision de chacune de ses capsules de trente minutes, si le texte ne s'essoufflerait pas s'il était conçu pour durer deux ou trois fois plus de temps.

"Les Dix Nouveaux Commandements"
Comédie de Rudy Milstein, mise en scène de Alexandra Chouraqui, avec Sarah Adler et Benjamin Gauthier.

A l'ère du mariage pour tous, de la PMA ou de la GPA, Rudy Milstein s'est amusé à réécrire les "dix commandements" et en a tiré les conséquences sur un couple.

Sarah Adler et Benjamin Gaulthier se sont prêtés de bonne grâce à l'exercice prétexte à des sketchs paradoxaux. Ainsi, tromper son partenaire étant devenu une obligation, ne pas le faire, et préférer faire la fête avec ses ami(e)s, est un parfait motif de rupture.

On imagine toutes les possibilités ludiques qu'un auteur peut tirer de la situation. Avec "Les Dix Nouveaux Commandements", et toutes les variations amoureuses qu'elles impliquent, il aura de quoi fabriquer un spectacle dans la lignée de ceux que propose depuis vingt ans le couple Pierre Palmade-Michèle Laroque.

"Les Vies de Swann"
Comédie de Marc Citti, mise en scène de Marc Citti et Delphinie Calvaldini, avec Marc Citti, Marion Harlez Citti, Elisabeth Vitali et Arnaud Dupont.

Matthieu est un papa tardif. Angoissé et pas encore remis de la naissance de son petit Swann, il partage avec lui des nuits fantastiques, où ils explorent ensemble tous leurs futurs possibles.

Dans "Les Vies de Swann" passe une magie que l'on attend de tout texte ayant vocation à prendre une forme théâtrale. Cette magie n'a pas trente six noms et exhale de chaque moment de chaque vie imaginée. Mystère de l'incarnation, mystère de la représentation, elle exprime le plaisir qu'il y a à être les invités d'un auteur en pleine création.

Drôle, malin, le texte bénéficie en outre des qualités d'acteurs que l'on connaît chez Marc Citti et Elisabeth Vitali et que l'on découvre chez Marion Harlez Citti et Arnaud Dupont.

"Les Vies de Swann" ne se contente pas de reprendre astucieusement une formule qui rappelle celle de "la vie secrète de Walter Mitty". Marc Citti cherche à amplifier son sujet et il y parvient en y insufflant beaucoup de détails autobiographiques propices à de beaux moments d'émotions.

On peut déjà prendre les paris : "Les Vies de Swann" n'en restera pas à cette version formidablement formatée pour les "Mises en capsules".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=