Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Organ
Grab that gun  (Talitres / Chronowax)  juillet 2005

Pour commencer un pitch classico-classique pour situer le groupe. The Organ, composé de Katie Sketch (voix), Jenny Smyth (orgue), les fondatrices du groupe en 2001, Debora Cohen (guitare), Ashley Webber (basse) et Shelby Stocks (batterie), est un quintet de filles issu de la scène de Vancouver qui a assuré de manière remarquée les premières parties d'Interpol, Hot Hot Heat, Walkmen et de Wedding Present.

Leur premier album Grab that gun, qui sort en France grâce au très inspiré label Talitres, décline en moins de 30 minutes un cocktail particulièrement réussi de new wave et de post-punk.

En moins de 30 minutes et 10 brûlots, les morceaux concis, efficaces, sans un poil de graisse, le plus souvent introduits par une batterie métronomique et martelante, qui débarque subitement dont on ne sait où, aux phrases enchaînées sans souci de la ponctuation et s'achevant presque brutalement comme si les dernières notes étaient coupées, scotchent l'auditeur même après plusieurs écoutes.

The Organ, groupe de post riot grrl dont le disque tournerait au ralenti, a choisi le son des 80's pour se pencher sur des préoccupations plus intimistes et intériorisées dans des fulgurances sans appel comme "There is nothing I can do" ("And there is nothing I can do/But cut and think about you"), ou "No one has ever looked so dead" ("Well it's over and I can't go there anymore").

Sur des rythmes faussement allègres, "Brother" ("Enjoy it while you can before things change"), "Memorize The City" ("Sometimes I close my eyes and hope that I can keep away all the darkened skies"), "Love love love" ("I can' believe the word love/I'mlooking for love"), "A Sudden Death" ("Oh, but now that you are gone/I just know that everything is wrong/Don't leave me alone now"), The Organ nous décoche quelques traits nostalgiques et désenchantés qui raisonneront longtemps encore à votre oreille.

Côté influences, au demeurant patentes, assumées et plutôt excellentes, The Cure, The Smiths et Joy Division se sont penchées sur leur berceau et là où The Organ réussit son coup, si l'on peut dire, c'est que ces influences sont fort symbiotiquement mêlées et déclinées évitant les écueils du "à la manière de" et de l'album catalogue.

Sur le trio guitare-basse-batterie qui dispense une rythmique entêtante et entêtée, s'est greffé un orgue, l'ensemble, à chacun de retrouver le son des Cure et des Smiths, faisant de chaque morceau un tube en puissance.

Quant à la voix de Katie Sketch elle est d'autant plus singulière qu'elle résulte d'un curieux mélange entre Morrissey (The Smiths), Robert Smith (Cure), Claudia Brücken (Propaganda), Patti Smith, Alison Moyet, Kristin Hersh, Blondie et…Sheila. Sa scansion l'est tout autant. Sorte de mélopée à la fois sensuelle et désincarnée, impérative et martelante tendue et fragile comme au bord de la rupture, elle est tout simplement chavirante.

Un album que vous userez jusqu'à la corde… "Come on now/Grab that gun and we'll go drive/Around until there's no sound" en songeant à "Steven Smith".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Organ King de F.M.
The Organ en concert au Festival La Route du Rock 2005 (samedi)
The Organ en concert à L'Antipode (5 novembre 2005)
The Organ en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006
The Organ en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
La conférence de presse de The Organ (13 août 2005)

En savoir plus :

Le site officiel de The Organ


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=