Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ecoute la ville tomber
Kate Tempest  (Editions Rivages)  janvier 2018

Kate Tempest est un véritable phénomène. En 2013, cette jeune londonienne se fit remarquer sur la scène alternative anglaise. A chacune de ses performances, c’est la même impression de puissance, de jamais vu, d’exaltation qui se dégage. Touche-à-tout, ses talents sont multiples. Elle écrit des poèmes, des pièces de théâtre et compose deux albums. En 2016, elle écrit une chanson qui fait le tour du monde : "Europe is lost".

Son premier roman, Ecoute la ville tomber, a connu un succès retentissant dans le monde entier. Les éditions Rivages ont eu l’excellente idée de le publier en ce début d’année 2018. Et force est de constater que l’on prend une véritable claque à la lecture de ce livre. Dans la lignée des livres de Virginie Despentes, Kate Tempest s’avère être une auteure captivante à l’écriture mordante.

Ecoute la ville tomber, c’est l’histoire de quatre jeunes gens dans le Londres d’aujourd’hui. Le livre débute par une scène absolument géniale dans laquelle trois jeunes partent dans une cavale après avoir dérobé une valise pleine d’argent appartenant à l’un de ses oncles. La ville de Londres défile sous nos yeux, devenant un véritable personnage de roman. Cette première partie, "Partir" est époustouflante. On entre de façon incroyable dans ce roman. Mais pourquoi partent-ils ? Comment en sont-ils arrivés là ? Que cherchent-ils à fuir ?

Dans cette voiture se trouvent Harry, Becky et Leon. Becky est une jeune danseuse qui travaille comme serveuse et masseuse pour financer ses études. Harry est un garçon manqué, une jeune androgyne, la petite amie de Becky. Leon est un ami d’Harry. Avec Pete, le frère d’Harry, ils vendent de la drogue à des gens fortunés de la City.

La suite du livre va se construire autour de flashbacks. On va comprendre pourquoi ils fuient la ville de Londres. Kate Tempest va nous faire entrer dans l’histoire de chaque personnage en déroulant leurs amis, leurs parents et grands-parents. Les personnages sont très nombreux dans son livre sans que l’on soit pour autant perdu car la construction de l’auteur est extrêmement habile.

Les voix des quatre personnages principaux se font entendre au travers de leurs envies, de leurs espoirs, de la musique qu’ils écoutent, très présente dans le livre, mais aussi de leurs relations amicales et amoureuses où les tabous n’existent pas. Ce livre est un concentré d’amour, de sexe, de violence et de drogue et c’est aussi pour ça qu’on y retrouve ce que j’aime tant dans la dernière trilogie de Virginie Despentes.

A travers le passé, Kate Tempest nous fait découvrir chaque personnage en montrant leurs différences mais aussi en montrant le fait qu’ils se rejoignent par une grande sensibilité. Ces personnages sont d’un réalisme bluffant, ils sont attachants et complexes. Agés d’à peine trente ans, ils sont abimés par la solitude et les déceptions et malgré cela, ils s’obstinent à poursuivre leurs rêves dans une société anglaise qui ne s’occupe pas d’eux.

Ecoute la ville tomber est le roman d’une génération abîmée par le cynisme mais qui refuse d’abandonner l’utopie. Pour eux, vendre de la drogue, danser, s’étourdir, ne sont que des manières d’essayer de vivre, intensément, éperdument.

Kate Tempest, au détour de ces jeunes, nous livre alors une critique politique acerbe de l’Angleterre qui ne s’occupe ni des pauvres ni de sa jeunesse, d’une Angleterre raciste qui n’a pas encore fait le deuil de la période Thatcher.

L’écriture de Kate Tempest est nerveuse et percutante, issue du slam dans lequel elle excelle. Cela foisonne de partout, elle nous embarque à chaque phrase avec la furieuse envie de montrer le monde tel qu’il est.

Avec ce fulgurant premier roman, Kate Tempest frappe un grand coup ! Ecoute la ville tomber est une bombe littéraire. Elle fait désormais partie de celles avec qui il faudra compter dans la littérature anglaise. Kate Tempest est une formidable exploratrice des âmes égarées d’une génération. Elle est aussi un grand écrivain.

Chapeau bas !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Connexion" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Kate Tempest
Le Facebook de Kate Tempest


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=