Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Madness
Full House - The Very Best of Madness  (BMG)  novembre 2017

"Hey you, don’t watch that, watch this, this is the heavy heavy monster sound…" Le gang de Camden publie son… 13ème best of… compilation de ses 16 albums (incluant 4 live) dont le premier One step beyond date de 1979. Groupe culte de la scène britannique toutes époques confondues, que peut-on retenir de cette énième compil, que nous ne connaissions déjà ?

Tout d’abord, s’il existe encore un amateur de brit pop qui ne possède pas encore sur ses étagères un best of de Madness, l’occasion est belle de s’offrir un bien joli disque autant dans le packaging que dans la flopée de tubes imparables sur lesquels chacun d’entre nous a un jour pogoté et two-stepé. Initialement signé sur le mythique label ska 2 tone, le groupe sortira finalement son premier LP One step beyond chez le concurrent Stiff Records, avec le fulgurant succès planétaire du titre éponyme. Suivront quatre années de folie douce pour le groupe qui égrènera un chapelet de tubes, pour s’en convaincre il suffit de jeter un œil à la liste… "One step beyond", "My girl", "Bed and breakfast man", "Night boat to Cairo", "Baggy trousers", "Embarrassment", "Grey day", "It must be love", "Our house"… Nombreux sont les patrons de labels qui auraient rêvé de s’offrir ne serait-ce qu’un seul de ses tubes…

Comment alors expliquer un tel engouement ? Premier ingrédient : Madness, c’est d’abord un condensé de la pop anglaise sixties combiné avec la furie et la gouaille rageuse du punk et post-punk seventies, sur fond de sonorités exotiques empruntées à la Jamaique de Kingston et de ses exilés des régions de Coventry et Birmingham.

Second ingrédient : le charisme des membres du groupe, décomplexés, déconneurs, se jouant de tous les codes vestimentaires de l’époque, rude boy, skinhead, suedehead, smoothie, trojan, Perry, Lonsdale et Sherman… avec pour tête de proue l’attachant Graham "SUGGS" McPherson, mais aussi l’entraînant Lee Thompson au sax et Mike Barson aux claviers, à la déconnade et à coup sûr barmaid en chef du groupe !

Saupoudrez le tout de textes à connotations sociales, de petites histoires du quotidien, le boulot, les parents, les potes, les fins de mois difficiles, les matins gris et pluvieux, leur héros Prince Buster, les filles, cette pourriture de Thatcher… c’est d’ailleurs cette proximité avec la middle-class qui fit de ces rude-boys, des working class heroes, adulés et adorés outre-Manche.

Le groupe connut à partir du milieu des années 80, des zones de turbulences, séparations diverses, intégration incessante de membres ponctuels, faiblesses des morceaux, projets solos, changement de vie pour certains, reformations…

A l’annonce en 2012 d’un nouvel album Oui, oui, si, si, ja, ja, que pouvait-on attendre d’un groupe (reformé de ses membres originels) n’existant qu’au travers de sa gloire passée, écumant les scènes de show best-of ? La surprise fut autant immense qu’inattendue à la découverte du sublime single "Never knew your name", considéré par les puristes du groupe comme l’un des plus beaux et plus touchants de leur discographie.

Retour en grâce pour les Madness, que l’on retrouva lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Londres interpréter "Our house", aux côtés de toutes les figures emblématiques de la Grande-Bretagne, 007, Beatles and Stones, Mister Bean, Big Ben, Cabs, Union Jack, God Save the Queen… ce qui nous fera dire que Madness est bien plus qu’un groupe, Madness is England…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Motta jamaican mento 1951-56 de Mento madness
La chronique de l'album The Liberty Of Norton Folgate de Madness
La chronique de l'album Theatre of the Absurd presents C'est La Vie de Madness
Madness en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Madness en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Madness en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Madness en concert au Festival Rétro C Trop #5 (édition 2022) - Dimanche 3 juillet
Madness en concert au Festival Beauregard #14 (édition 2022) - Jeudi 7 juillet
L'interview de Madness (21 octobre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Madness
Le Facebook de Madness


Sébastien Dupressoir         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 avril 2024 : En avril, de la culture tu suivras le fil

Un peu de soleil, des oiseaux qui chantent, le calme avant la tempête olympique. En attendant, cultivons-nous plutôt que de sauter dans la Seine. Pensez à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Kit de survie en milieu hostile" de Betrand Betsch
"Let the monster fall" de Thomas de Pourquery
"Etat sauvage" de Chaton Laveur
"Embers of protest" de Burning Heads
"Sin miedo" de Chu Chi Cha
"Louis Beydts : Mélodies & songs" de Cyrille Dubois & Tristan Raës
"Arnold Schönberg : Pierrot lunaire" de Jessica Martin Maresco, Ensemble Op.Cit & Guillaume Bourgogne
"C'est pas Blanche-neige ni Cendrillon" de Madame Robert
"Brothers and sisters" de Michelle David & True Tones
"Prokofiev" de Nikita Mndoyants
"Alas" de Patrick Langot, Alexis Cardenas, Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler
"Symptom of decline" de The Black Enderkid
"Tigers blood" de Waxahatchee
"Not good enough" de Wizard
et toujours :
"Le carnajazz des animaux" de Dal Sasso Big Band"
"Deep in denial" de Down To The Wire
"Eden beach club" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Ailleurs" de Lucie Folch
"Ultrasound" de Palace
quelques clips en vrac : Pales, Sweet Needles, Soviet Suprem, Mazingo
"Songez" de Sophie Cantier
"Bella faccia" de Terestesa
"Session de rattrapage #5", 26eme épisode de notre podcast Le Morceau Cach

Au théâtre

les nouveautés :
Notes de départs" au Théâtre Poche Montparnasse
"Les chatouilles" au Théâtre de l'Atelier
et toujours :
"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche
"Partie" au Théâtre Silvia Monfort
"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Music hall Colette" au Théâtre Tristan Bernard
"Pauline & Carton" au Théâtre La Scala
"Rebota rebota y en tu cara explota" au Théâtre de la Bastille
"Une vie" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Le papier peint jaune" au Théâtre de La Reine Blanche
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
zt toujours :
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

et toujours :
"L'innondation" de Igor Miniaev
"Laissez-moi" de Maxime Rappaz
"Le jeu de la Reine" de Karim Ainouz
"El Bola" de Achero Manas qui ressort en salle
"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
et toujours :
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=